escompte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : escompté

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1718) Du moyen français esconte (« retenue sur une somme ») (1597). De l’italien sconto (« décompte »), attesté depuis (1332), qui est le déverbal de l’italien scontare (« escompter »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
escompte escomptes
\ɛs.kɔ̃t\

escompte \ɛs.kɔ̃t\ masculin

  1. (Commerce, Finance) Retenue faite par celui qui avance avant l’échéance une somme due à quelqu’un.
    • Il a pris 0,75% pour l’escompte.
    • [...] soit en prenant sur lui la responsabilité de bonnes et grosses dettes, au moyen d'un léger escompte que triplaient à son profit les frais de poursuite. — (Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, Charles Guérin, G.H. Cherrier, éditeur, Montréal, 1853, I, 5, page 77)
  2. (Commerce, Finance) Remise faite au payeur par celui qui reçoit un paiement avant l’échéance, ou avant le terme fixé par les usages du commerce.
    • Il aura 0.75% d’escompte.
    • Le taux de l’escompte.
    • Savinet, écrivant. — … Ribadier… Au reste, ma femme doit savoir votre nom… Du moins, je le suppose… "Ribadier, une pièce fine champagne 65…" (À Ribadier.) Ce sera payable à votre choix : comptant avec cinq pour cent d’escompte ou à quatre-vingt-dix jours sans escompte. — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte II, scène 3)
  3. (Finance) Opération de bourse à l’aide de laquelle l’acheteur à terme peut se faire livrer à toute époque avant l’échéance les titres achetés ferme ou à prime.

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe escompter
Indicatif Présent j’escompte
il/elle/on escompte
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’escompte
qu’il/elle/on escompte
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
escompte

escompte \ɛs.kɔ̃t\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de escompter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de escompter.
    • Les commerçants en gros et leurs garçons, les employés, les gens de la petite banque et de grande probité, les fripons, les âmes damnées, les premiers et les derniers commis, les clercs de l’huissier, de l’avoué, du notaire, enfin les membres agissants, pensants, spéculants de cette petite bourgeoisie qui triture les intérêts de Paris et veille à son grain, accapare les denrées, emmagasine les produits fabriqués par les prolétaires, encaque les fruits du Midi, les poissons de l’Océan, les vins de toute côte aimée du soleil ; qui étend les mains sur l’Orient, y prend les châles dédaignés par les Turcs et les Russes ; va récolter jusque dans les Indes, se couche pour attendre la vente, aspire après le bénéfice, escompte les effets, roule et encaisse toutes les valeurs ; emballe en détail Paris tout entier, le voiture, guette les fantaisies de l’enfance, épie les caprices et les vices de l’âge mûr, en pressure les maladies ; hé bien, sans boire de l’eau de vie comme l’ouvrier, ni sans aller se vautrer dans la fange des barrières, tous excèdent aussi leurs forces ; tendant outre mesure leur corps et leur moral, l’un par l’autre ; se dessèchent de désirs, s’abîment de courses précipitées. — (Honoré de Balzac, La Fille aux yeux d’or, écrit en 1834-1835)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de escompter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de escompter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de escompter.

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]