esquicher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’occitan esquichar → voir écacher. Selon Littré, en terme de jeux de cartes, de l’ancien français eschisser (« glisser, couler »)[1].

Verbe [modifier]

esquicher \ɛs.ki.ʃe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’esquicher)

  1. (Provence) Presser, serrer, comprimer.
    • J’ai esquiché les aliments placés au fond du cabas !
    • Ces melons ont été esquichés, ils sont pleins de traces de coups !
    • Tout ce terrain inexploité que seul parfois visite l’aspirateur m’oblige à me coller devant la fenêtre où, comme on dit à Marseille, je suis “esquiché. — (Thomas Clerc, Intérieur, Gallimard, Paris, 2013)
  2. (Jeux) Au reversi, donner sa carte la plus faible pour éviter de prendre la main.
    • On n’arrivera pas bien à jouer, il ne fait que s’esquicher.
  3. (Pronominal) (Familier) Éviter de donner son avis, de se prononcer dans un débat.
  4. (Pronominal) Presser fortement quelqu’un, quelque chose au point de l’écraser.
    • Oh, tu m’esquiches, pousse toi !
  5. (Forage) Pratiquer l’esquiche[2].

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

  • Grand Dictionnaire Universel du XIXe siècle, Larousse.
  • Dictionnaire étymologique de l’Occitan, Robert A. Geuljans.
  1. « esquicher », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage
  2. FranceTerme, Délégation générale à la langue française et aux langues de France (esquicher)

Ancien français[modifier]

Verbe [modifier]

esquicher \Prononciation ?\

  1. Variante de escachier.

Références[modifier]