essoriller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1303) De oreille, qu’on retrouvait dans la forme ancienne essoreiller, avec le préfixe privatif es- et le suffixe -er de formation des verbes du premier groupe.

Verbe [modifier le wikicode]

essoriller \e.sɔ.ʁi.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Couper les oreilles.
    • Essoriller un chien.
  2. Mutiler en coupant les oreilles.
    • Antigone, fils d’Aristobule II, qui était devenu roi et grand prêtre des Juifs, fait essoriller son oncle Hyrcan II afin de le rendre définitivement inapte aux fonctions sacerdotales pour lesquelles la Loi exigeait l’intégrité physique.
    • Que Montfleury s’en aille,
      Ou bien je l’essorille et le désentripaille !
      — (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, 1897, Acte I, scène IV.)
  3. (Figuré) (Familier) (Vieilli) Couper les cheveux très courts.
    • Qui vous a ainsi essorillé ?
  4. (Savoie) Casser les oreilles.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]