estanco

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : estancó

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Peut-être de l’espagnol estanco (monopole royal, seigneurial ou communal sur la vente du sel ou du vin puis du tabac).
Autre hypothèse : de l’ancien français estanc (« droit exclusif de vendre du vin ou taxe perçue en contrepartie de la cession de ce droit ») (1262) [1] ou encore de l'ancien français estanche (« époque pendant laquelle le seigneur se réservait le droit exclusif de vendre du vin au détail ») (1454) [2].
Autre possibilité : de l' occitan estanc (« arrêt, étape ») ou estanca, estanco (Rouergue) (mur de soutènement[3] ou barrage (→ voir restanque) ou par ellipse, mare ou fontaine (lieu où l'on s'arrête pour boire, où l'on peut faire boire les animaux)). Le passage de l'occitan provençal à l'argot français peut s'expliquer par la fréquentation du bagne de Toulon par les membres du milieu.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
estanco estancos
\esˈtaŋ.ko\

estanco \esˈtaŋ.ko\ masculin

  1. Autrefois, monopole de la royauté espagnole ou monopole seigneurial ou communal, selon les lieux ou les époques, sur la vente du sel ou du vin puis sur la vente du tabac.
    • Il arriva, par conséquent que le nouvel estanco en vint à restaurer les situations antérieures d'intervention et de monopole instituées par l'ordonnance de 1338. — (Jean-Claude Hocquet, Le Roi, le Marchand et le Sel, Presses Universitaires Septentrion, 1987.)
    • L'estanco et la tyrannie de ses agents a manqué plus d'une fois soulever les populations montagnardes du Guatemala.— (Auburtin, Le Bret, L. A. Gosse, Instructions ethnologiques pour le Mexique, Librairie Victor Masson, 1862.)
  2. (Argot) (Familier) (Commerce) Gargote, débit de boissons, bistrot.
    • L'estanco des Popoff avait été, avant que les beatniks l’assiègent, un rade dont je me demande encore pourquoi et comment il peut drainer une telle légende… si ce n’est parce qu’on laisse la clientèle fumer ses joints en toute tranquillité. C’était avant cela, un "Vins et charbons" ordinaire, comme il y en a encore beaucoup à Paris. — (Alexandre Mathis, LSD 67, éditions Serge Safran, 2013.)
    • - Un verre de bière s'il vous plaît. Puis-je téléphoner ? Il me désigne l'appareil fixe, au mur. Ça la fout mal qu'il n'y ait pas de cabine, je vais être obligé de débiter ma salade devant le brave homme de l'estanco. — (Fréderic Dard, San-Antonio : Les souris ont la peau tendre, 1951.)
    • Direction sud-ouest de Paris en plein bois de Meudon, chef-lieu de canton des Hauts-de-Seine, […], pour amerrir dans La Mare aux Canards, coin-coin, pas de mare et aucun palmipède, sinon dans la cheminée de l’estanco, […]., — (Jules Magret, Touchez pas au frichti: 220 restos au banc d'essai, L'Archipel éd., 2017)
  3. (Argot) (Familier) Boutique.
    • Je donnerais votre bras droit pour aller renifler un peu l'intérieur de cet estanco. — (Fréderic Dard, San-Antonio : Passez-moi la Joconde, 1968.)
    • Ensemble on est allé chez Moltegomme, l’estanco de la rue d'Angleterre. Un vieux con, ce mec-là ; toujours à mater si vous lui fauchez pas un calendo ou un sauciflard. — (Brice Pelman, In vino veritas, Spécial Police n° 192 : éd. Fleuve Noir, 1982, chap. 1)
  4. (Familier) (Construction) Cabanon.
    • En rangeant l'estanco du jardin où grimpe des roses au parfum subtil, elle trouve même des sachets de graines de plantes vivaces : corbeilles d'or, giroflées, œillets, primevères, violettes. — (Anne Lecap, Quand la révolte gronde, Flammarion Jeunesse, 2011.)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. [1] Frédéric Godefroy, Dictionnaire Ancienne Langue Française, 1880-1895.
  2. [2] Frédéric Godefroy, Dictionnaire Ancienne Langue Française, 1880-1895.
  3. [3] Christian Lassure, Petit dictionnaire des mots censés signifier "terrasse de culture", 2002.

Espagnol[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De estancar.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
estanco
\esˈtaŋ.ko\
estancos
\esˈtaŋ.kos\

estanco \esˈtaŋ.ko\ masculin

  1. Bureau de tabac.
  2. (Par ellipse) Buraliste.

Forme de verbe [modifier le wikicode]

estanco \esˈtaŋ.ko\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de estancar.