esthétique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1753) Du grec ancien αἰσθητικός, aisthêtikós (« qui perçoit par les sens, perceptible »). Référence nécessaire

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
esthétique esthétiques
\ɛs.te.tik\

esthétique \ɛs.te.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif au sentiment du beau.
    • La stylique ou design est la valorisation esthétique d'un produit. Elle allie fonctionnalité et beauté. C'est un aspect fondamental lors de la mise en marché du produit. — (Ventes et productions touristiques, BTS Ventes et productions touristiques, 2e année, Éditions Bréal, 2003, page 16)
    • L'analyse plus approfondie de la notion de distance esthétique permet de revenir sur le rôle primordial du suspense et de l'angoisse dans le processus narratif d'un récit. — (Martine Roberge, L’art de faire peur: des récits légendaires aux films d'horreur, Presses de l'Université Laval, 2004, page 178)
    • «On vient en quelque sorte reconnaître l’impact psychologique d’éléments qui peuvent sembler uniquement esthétiques, mais qui ne le sont pas, car il y a des conséquences graves sur la santé mentale de ces personnes», conclut l’avocat. — (Jérémy Bernier, La RAMQ devra payer la rhinoplastie d’une personne intersexuée, Le Journal de Québec, 21 mars 2021)
  2. (En particulier) Qualifie le sentiment particulier produit par le beau.
    • Émotion esthétique.
  3. (Par extension) Qui a un certain caractère de beauté.
    • Attitudes, gestes esthétiques.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
esthétique esthétiques
\ɛs.te.tik\

esthétique \ɛs.te.tik\ féminin

  1. Science s’intéressant aux règles du beau dans la nature ou dans l’art.
    • Il convient de le répéter une fois encore : l’esthétique de Flaubert est une esthétique du refus. — (Thierry Poyet, Pour une esthétique de Flaubert, 2009, page 131)
    • On a vu qu’un lien intime rattachait, pour nous, l’esthétique à la religion, dont elle subit l’influence directe. — (Eugène Braun, L’esthétique en matière de religion, 1864, page 13)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]