estran

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du néerlandais stranghe (« la grève »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
estran estrans
\es.tʁɑ̃\
Un estran. (1)

estran \es.tʁɑ̃\ masculin

  1. (Biogéographie) (Écologie) (Hydrobiologie) (Marine) Bande de terre qui est couverte à marée haute et découverte à marée basse ; zone de marnage. Il est divisé entre slikke et schorre.
    • Les mangroves sont des écosystèmes forestiers couvrant près des trois quarts des côtes tropicales, où leur capacité à s’adapter leur permet de prospérer dans des estrans soumis aux variations des courants marins, des flux sédimentaires et de la salinité. — (Étonnantes et précieuses mangroves publié dans Humanité et Biodiversité le 17 janvier 2015)
    • Elle regarde les vagues et l’écume molle et irisée qui s’abat sur l’estran. — (Laurent Mauvignier, Continuer, Les éditions de minuit, 2016, p. 37)
  2. (Marine) Différence entre le plus haut et le plus bas niveau de la mer visible en fonction de la marée en un point précis.
    • Dans l’Aven, l’estran est de 6 mètres.
  3. (Cartographie) Partie de la surface terrestre alternativement immergée ou émergée par suite de la marée astronomique, limitée par les plus grandes hautes mers et les plus grandes basses mers[1].

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • estran sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité Français de Cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité Français de Cartographie.