explication

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin explicatio.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
explication explications
\ɛks.pli.ka.sjɔ̃\

explication \ɛks.pli.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. Discours par lequel on cherche à faire comprendre un texte, une idée ou une œuvre en ajoutant des renseignements supplémentaires ou en en exposant les détails ou les motifs.
    • Cela demande explication.
    • L’explication d’une scène, d’un tableau, d’un panorama.
    • Cet article n’est pas clair, il peut souffrir/recevoir deux explications différentes.
    • La leçon de droit débute par la dictée des cahiers du professeur, et se poursuit par une explication, voire des interrogations. Cette procédure didactique n'est pas sans rappeler l'enseignement du droit tel qu'il se développe depuis le Moyen Âge. (Nader Hakim, L'autorité de la doctrine civiliste française au XIXème siècle, éditions L.G.D.J., 2002, p. 177)
    • En vain donc ces dangereux interprètes nous crient que le gros des Pères n'a jamais examiné critiquement, le vrai ou le faux des explications littérales de la Bible ; […]. (Père Ignace de Laubrussel, Traité des Abus de la Critique en Matière de Religion, Paris : Grégoire du Puis, 1711, vol.2, p. 135)
    • [...] l'explication des textes sacrés est le fait de les ex-plicare, c'est-à-dire de les déplier, donc de les lire à haute voix [...]. (Charles Le Blanc, Le complexe d'Hermès, Presses de l'Université d'Ottawa, 2009, p. 107)
  2. Ce qui aide à trouver la cause, le motif d’une chose difficile à concevoir.
    • Cela me donne l’explication d’un fait dont je n’avais pu encore me rendre compte.
  3. Informations peu satisfaisantes données pour justifier un acte, un comportement ou une situation; faux-fuyant.
    • C'est une gang d'hypocrites ! Menteurs un jour, menteurs toujours ! Ils changeront jamais. Tout le temps des cachettes, des belles explications pour se justifier, du blabla, du blabla... pas autre chose que du blabla. (Robert Maltais, Le Curé du Mile End, Québec Amérique, 2009, p. 251)
  4. Ce par quoi l'on prouve ou démontre.
    • Enfin ne craignons pas de substituer à la science cabalistique ancienne, l’explication du monde par l’observation des phénomènes de la nature. (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
  5. Simple traduction ou interprétation orale d’un auteur.
    • Le professeur nous fait faire des explications de Virgile, de Tacite.
    • Cet élève s’est fort bien tiré de son explication.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin explicatio.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
explication
\ˌɛk.splɪ.ˈkeɪ.ʃən\
explications
\ˌɛk.splɪ.ˈkeɪ.ʃənz\

explication \ˌɛk.splɪ.ˈkeɪ.ʃən\

  1. Explication.
    • She was praised for her explication of the difficult subject matter.
      Elle fut louée pour son explication de ce sujet difficile.

Voir aussi[modifier]