faconde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin facundia (« éloquence »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
faconde facondes
\fa.kɔ̃d\

faconde \fa.kɔ̃d\ féminin

  1. (Désuet) (Rare) Élégance de bien parler.
    • […] Le Kalevala est un véritable éblouissement, auquel cette traduction de Gabriel Rebourcet rend sa faconde et son ivresse furibarde. — (André Clavel, L’Iliade boréale, dans L’Express n° 3081, 21 juillet 2010)
    • Avec son aplomb imperturbable, sa faconde étourdissante, il inspirait non moins de confiance que le berger Frik — ce qui n’est pas peu dire. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 28-37)
  2. (Péjoratif) Éloquence trop facile et trop abondante. Loquacité, incontinence verbale.
    • Il est d’une faconde insupportable.
    • Je n’avais pas de préjugé favorable pour l’accent du Midi, l’assimilant plutôt à une faconde provençale mâtinée de pagnolade et d’aïoli, où triomphe souvent une insupportable prétention pour savoir-goûter-les-vraies-choses-de-la-vie. » — (Philippe Delerm, Quiproquo, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 1999, page 10.)
    • A Champigny, dans le Val-de-Marne, où il décroche son premier job, sa faconde et son habileté à convaincre les clients de souscrire des contrats font vite grimper le chiffre d’affaires du cabinet. — (Simon Piel, Pascale Robert-Diard, « Arnaque au carbone : Cyril Astruc, le Rastignac de Mantes-la-Jolie » sur LeMonde.fr, Le Monde. Mis en ligne le 15 août 2017, consulté le 16 août 2017, titre de l’article)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Vosges) : écouter « faconde »

Références[modifier le wikicode]