faire droit

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Composé de faire et de droit.

Locution verbale [modifier le wikicode]

faire droit \fɛʁ dʁwa\ transitif indirect (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. Donner suite, accepter, agréer, considérer avec bienveillance.
    • Oblige-t-elle le pouvoir exécutif ou législatif à prendre une décision quelconque ? À rejeter le vœu du pétitionnaire, ou bien à y faire droit ? — (Félix Berriat-Saint-Prix, Théorie du droit constitutionnel français : Esprit de la constitution de 1848, 1851, p. 256)
    • Le roi fit droit à cette requête et accorda à l’établissement le titre de « MANUFACTURE ROÏALE […] » . — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, éd.1923)
    • Le tribunal, qui se souciait peu d’impartialité, ne fit pas droit à sa requête. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Quand dans une affaire, une partie sollicite un renvoi, c'est à dire que l'affaire soit jugée à une date ultérieure, elle le dira lorsqu'elle sera appelée. Généralement, le juge examinera immédiatement la demande de renvoi. S'il y fait droit, le greffier indiquera la date à laquelle l'affaire sera à nouveau appelée. — (Maître Eolas, Au fait, comment on fait un procès ? 3ème et dernière partie, 22 juillet 2005 → lire en ligne)

Note : La locution est souvent suivie de à.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]