faire la nique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de faire, la et nique.

Locution verbale [modifier le wikicode]

faire la nique \fɛʁ la nik\ transitif indirect (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Familier) Faire un signe de mépris à quelqu’un, le braver ou s’en moquer.
    • Elle raconte son long voyage dans la vie, avec, au fond de la prunelle, l’ironie ou la surprise de ceux qui ont su si longtemps faire la nique à la mort. — (Benoît Hopquin , « La déportée qui a fait gracier son bourreau : la leçon d’humanité de Noëlla Rouget », Le Monde. Mis en ligne le 12 septembre 2019)
    • Le général de Villiers, premier cinq-étoiles à démissionner de son poste de chef d’état-major, en juillet 2017, pour faire la nique à Macron, passe avec armes et bagages sous la banderole américaine où il est censé apporter «  sa riche expérience en matière d’analyse des situations et des risques, de transformation des organisations et d’efficacité opérationnelle  ». — (« Villiers court à Boston », Le Canard Enchaîné, 28 mars 2018, page 1.)
  2. Se moquer en haussant le menton promptement.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]