faire office de

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir faire et office.

Locution verbale [modifier le wikicode]

faire office de \fɛ.ʁ‿ɔ.fis də\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Familier) Remplacer, jouer le rôle de quelqu’un, servir de quelque chose, remplir une charge sans en être le titulaire ou l’agent habituel.
    • Ce mur faisait aussi office de lieu de rencontres le soir. Parfois, Gracinha, son amie de toujours, l’invitait à venir y rencontrer l’aventure. — (Alain Claude, Mon frère d'âme, tome 2 : Les maux de la faim, Société des Écrivains, 2017, page 20)
    • A l'est de l’afrag s'étendait une sorte d’esplanade, le mechouar, bordé de tentes faisant office de benikas ou bureaux où les vizirs et leurs secrétaires venaient expédier les affaires de leur département. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 50)
    • Le monastère avait donc conservé son église médiévale, qui faisait également office de paroissiale. — (Philippe Bonnet, Les constructions de l’ordre de Prémontré en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Genève : Droz, 1983, p.165)
    • Et cette musique pourrait effectivement faire office de nouveau début : si tout était à recommencer, […] je donnerais tout pour débuter par cet album. — (Les inrockuptibles, numéros 271-275, 2000)
    • D'ailleurs, les années d’effectif squelettique, où mes solistes faisaient office de chœur, je recherchais la présence des gros enfants : ils prenaient chacun la place de deux maigrelets et donnaient de loin l’illusion d'un régiment d'infanterie. — (Marie-Véronique Gauthier, Le Bonheur est dans la classe, Éditions Imago, 2001, chap. 3)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]