faire un four

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(xviie siècle) Par référence à la noirceur du four, assimilée à l’absence de lumières d’une salle de spectacle, indiquant que la pièce a été annulée.

Locution verbale[modifier | modifier le wikicode]

faire un four /fɛʁ œ̃ fuʁ/ (se conjugue, voir la conjugaison de faire)

  1. Échouer, subir un échec.
    • En termes de Comédiens, on dit, Faire un four, pour dire, qu’il est venu si peu de gens pour voir la representation d’une piece, qu’on a été obligé de leur rendre l’argent et de les renvoyer sans jouer. (Antoine Furetière, Dictionnaire universel, contenant généralement tous les mots françois, 1727, volume 2)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]