faiseur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé du participe présent du verbe faire : faisant avec substitution du suffixe verbal -ant par le suffixe nominal -eur.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
faiseur faiseurs
\fə.zœʁ\

faiseur \fə.zœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : faiseuse)

  1. Celui, celle qui fait certains ouvrages, qui fabrique certains objets, en parlant des choses de mode.
    • Oh ! oh ! dit la fortunée à l'envieuse, vous portez les mêmes jarretières que la reine ! Vous les prenez donc chez la même faiseuse ? — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, VII. Les disputes et les audiences, 1748)
  2. Celui, celle qui fait ou qui dit souvent et médiocrement les mêmes choses.
    • Nous avons maintenant des faiseurs et des faiseuses de vers qui en pondent des centaines à l’heure, comme des œufs de mouches, qui donnent l’impression qu’ils et qu’elles pourraient en pondre des milliers, des dizaines, des centaines de milliers. C’est le triomphe de la sauce sur le poisson, du bavardage sur la sensation vraie, de la sensation sur le sentiment, du sentiment sur la pensée. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/L’Entre-Deux-Guerres, Grasset, 1915, réédition Le Livre de Poche, page 213)
    • Un éditeur […] lui proposa de rafistoler les manuscrits d'un grand faiseur feuilletonnesque. […]. Henri se mit à la besogne, remania l'infâme et crasseuse foutaise du romancier célèbre, pimenta cette ratatouille sans goût. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 32)
    • Méfiez-vous de cet essaim de charlatans et de faiseurs d'affaires qui viennent et reviennent sans cesse bourdonner autour de la caisse municipale, comme alléchés par l'odeur de la curée. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, page 13)
    • Banquiers, boursiers, courtiers, tripoteurs, faiseurs d’or ;
      Et tous les éclopés admirant ces rapines...
      — (Émile Vayrac, Où sont-ils : Aux morts et à toutes les victimes du grand bombardement de Saint-Étienne (26 mai 1944), le 26 mai 1946, en recueil dans Florilège de la poésie française contemporaine, livre 2, éditions de l’A.P.L.P., 1957, page 318)
  3. (Absolument) Quelqu’un qui cherche à se faire valoir, à se donner une importance excessive.
    • Encore une fois, je ne me sens point de colère contre les adolescents qui, sous le nom d’esthètes, obéissaient aveuglément aux fantaisies saugrenues de certains faiseurs, dont le nom, […], a perdu aujourd'hui les trois quarts de son prestige. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., page 39)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]