falourde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l'ancien français falourde.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
falourde falourdes
\faluʁd\

falourde féminin

  1. (Désuet) Gros fagot de bûches de bois à brûler.
    • Brûler une falourde.
    • Pour une voie de falourdes de perches est dû auxdits officiers 30 sols 11 deniers. — (Déclar. 22 oct. 1715, Tarif)
    • On en vend beaucoup [du bois flotté] au menu peuple en falourdes composées de six ou sept bûches. — (Dictionnaire des arts et métiers, March. de bois, 1767)
    • Falourde de harts, grand fagot de douze ou quinze longs morceaux de bois, garni dans l'intérieur de débris de harts, de liens de train de bois.
    • Quelques instants après, Schaunard et Colline remontaient, suivis d'un charbonnier chargé d'une grosse falourde. — (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème, XIX : Les fantaisies de Musette ; Éditions Nilsson, Paris, s. d., page 232)
    • Et le gai Bûcheron, embrassant sa falourde,
      Pour retourner chez lui sur son dos la jeta.
      Cette charge jamais ne lui parut moins lourde.
      — (Charles Perrault, Les souhaits ridicules)
  2. (Argot) Ancien forçat sous surveillance, fagot.
    • [Une] association (…) dont le maître suprême est une « falourde » (…) répondant au surnom du « Dragon ». (Hogier-Grison, Monde où l'on triche,[1re série], 1886, p. 204).
  3. (Argot) Cadavre.
    • Nous ne pouvons pas laisser là ces trois falourdes engourdies, il faut nous en débarrasser. — (Vidocq, Vrais myst. Paris, t. 4, 1844, page 15)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Littré[1] explique : « On a fait venir ce mot de faix lourd, et Diez approuve cette étymologie, mais elle ne peut se soutenir en présence des anciennes formes. On trouve dans le XIIIe siècle falourde (espagnol falordia), « tromperie, bourde », mais non avec le sens de fagot. Plus tard c'est velourde ou balourde que l'on trouve, signifiant « fagot » ; enfin plus tard encore, et avec le sens de « fagot », falourde. Dans l'état actuel il n'est pas possible d'éclaircir ce problème ni de dire si falourde et velourde sont le même mot, ni s'il y a quelque rapport entre falorde, « tromperie », et falourde, « fagot ». Fagot lui-même a le sens de « bourde ».
Un étymon gaulois[2], qui serait aussi à l'origine de voloper, envelopper n'a pas été retenu ici. L'italien falò (« feu allumé pour fêter quelque chose » → voir falot) n'explique ni le suffixe ni le v des formes anciennes.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

falourde \Prononciation ?\ féminin

  1. Tromperie, bourde.
    • Je sai bien connoistre tes bordes
      Et tes lobes et tes falordes.
      — (Roman de Renard, vers no 16656, XIIIe siècle)
    • En autre lieu les covient trere,
      Où il me fet l'oreille sorde,
      Qu'il n'a cure de ma falorde,
      Et je li referai la moe.
      — (Rutebeuf, II, 79, XIIIe siècle)
    • Seigneurs, de nostre loy destruire
      Ne cesse Jhesu le trahistes
      [le traître]
      Pour
      [à l'aide de] fallourdes que il a dictes,
      Et du dire point ne recroit
      [ne se lasse]. — (la Passion de Nostre Seigneur Jesus-Christ, XVe siècle)
  2. Falourde, Fagot de quatre ou cinq bûches liées ensemble.
    • L'endemain il fit, par les vilains du pays, acharier et apporter grant foison des buches et de velourdes. — (Froissart, I, I, 233, XVe siècle)
    • Grant foison d'estrain [paille] et de belourdes. — (Froissart, II, II, 95, XVe siècle)
    • Fagots et velourdes. — (Coustumier général, t. I, page 814, XVIe siècle)

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

falourde \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de farlouse[1].

Références[modifier le wikicode]