fanfaron

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1609) De l’espagnol fanfarrón[1], lui-même de l’arabe فرفار, frfār (« bavard »)[2]. Apparenté à fanfare.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin fanfaron
\fɑ̃.fa.ʁɔ̃\
fanfarons
\fɑ̃.fa.ʁɔ̃\
Féminin fanfaronne
\fɑ̃.fa.ʁɔn\
fanfaronnes
\fɑ̃.fa.ʁɔn\

fanfaron \fɑ̃.fa.ʁɔ̃\

  1. Vantard, hâbleur.
    • Air fanfaron.
    • Attitude fanfaronne.
    • Callot est net, clair, fin, précis, fidèle au vrai, malgré le maniéré de ses tournures et l’extravagance fanfaronne de ses ajustements. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Nous ne rêvions qu’orangers, citronniers, cachuchas, castagnettes, basquines et costumes pittoresques, car tout le monde nous faisait des récits merveilleux de l’Andalousie avec cette emphase un peu fanfaronne dont les Espagnols ne se déshabitueront jamais, pas plus que les Gascons de France. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Et comme il se fût réjoui encore à voir par le monde tant de soldats fanfarons : Miles semper gloriosus. — (Jean Guéhenno, Journal d’un homme de 40 ans, Grasset, 1934, réédition Le Livre de Poche, page 211)
    • « Par un étrange malentendu – ou disons par une forme d’exagération fanfaronne à laquelle les Orientaux ne répugnent pas –, on attribue à Tanios le rôle le plus éminent qui soit, […] — (Amin Maalouf, Le rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, page 277)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
fanfaron fanfarons
\fɑ̃.fa.ʁɔ̃\

fanfaron \fɑ̃.fa.ʁɔ̃\ masculin (pour une femme, on dit : fanfaronne)

  1. Personne qui se vante, qui étale une prétendue bravoure, ou toute autre qualité.
    • Dans la cour des grands ?
      Qui fait semblant
      le Coq, le fanfaron, la putain
      Qui tourne en rond
      Tu crois gérer
      Mais t’es mal digéré
      Il est où le p’tiot qu’t’étais ?
      Il est mort le p’tiot qu’t’étais ?
      — (Stupeflip, Stupeflip vite !!! dans l'album The Hypnoflip Invasion, 2011)
    • D’ailleurs, ami jusqu’à l’échafaud, fanfaron de cynisme et simple comme un enfant, il ne travaillait que par boutade ou par nécessité. — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
    • J'ai souvenir encore de quatre jeunes garçons
      Qui avaient grand plaisir à jouer les fanfarons
      Les garçons de mon âge avaient comme voisinage
      Robineux du Viger, putains d' la Saint-Laurent.
      — (chanson J'ai souvenir encore, Claude Dubois, album Claude Dubois, 1966)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. « fanfaron », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  2. « fanfarrón », dans Diccionario de la Real Academia Española, 23e édition

Espéranto[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif fanfaro
\fan.ˈfa.ro\
fanfaroj
\fan.ˈfa.roj\
Accusatif fanfaron
\fan.ˈfa.ron\
fanfarojn
\fan.ˈfa.rojn\

fanfaron \fan.ˈfa.ron\

  1. Accusatif singulier de fanfaro.