fardage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) Mot dérivé de farder avec le suffixe -age.
(Nom commun 2) de fardeau.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
fardage fardages
\faʁ.daʒ\

fardage \faʁ.daʒ\ masculin

  1. Action de farder.
  2. (Par extension) Fraude sur l’aspect d’une marchandise.
  3. Tache d'impression sur une étoffe.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus fardage figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau.

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
fardage fardages
\faʁ.daʒ\

fardage \faʁ.daʒ\ masculin

  1. (Marine) Ensemble d'objets inutiles, embarrassants et de peu d'importance, qui se trouvent dans un bâtiment sans nécessité.
  2. (Par extension) Tout ce qui est superflu dans le gréement d'un bâtiment.
    • En mer calme et dans les glaces, la machine du « Pourquoi pas » ? est plus que suffisante ; sa faible puissance jointe au grand fardage du gréement la rendent moins efficace au fur et à mesure que, le vent debout forcissant, la mer se creuse. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  3. (En particulier) Calage, au fond de la cale d'un bâtiment, pour garantir, éloigner certaines marchandises de l'humidité.
    • . L'épaisseur de ce fardage varie suivant l'espèce des marchandises et d'après la forme du navire. — (Guillaume Louis Delcourt, Précis du cours de constructions & d'armements maritimes, 1874, page 51)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]