favori

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIe siècle) De l’italien favorito, participe passé de favorire (« favoriser »), dérivé de favore (« faveur »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin favori
\fa.vɔ.ʁi\

favoris
\fa.vɔ.ʁi\
Féminin favorite
\fa.vɔ.ʁit\
favorites
\fa.vɔ.ʁit\

favori \fa.vɔ.ʁi\

  1. Qui est l’objet de faveur, d’une préférence marquée.
    • Et Charles IX se remit à siffler tranquillement et plus juste que jamais son air favori. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
    • Il se sert toujours de ce mot, c’est son mot favori.
    • C’est sa lecture favorite.
    • Horace est son auteur favori.
    • La raillerie est un des procédés favoris de Voltaire.
  2. (Sport) Qui passe pour avoir le plus de chances de gagner.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
favori favoris
\fa.vɔ.ʁi\

favori \fa.vɔ.ʁi\ masculin (pour une femme on dit : favorite)

  1. Celui qui est l’objet d’une préférence marquée.
    • Étonnez-vous donc, après tout ça, que les Évêques aient chanté le Te Deum pour Napoléon III ; l’homme couvert de sang ne leur déplait pas ; c’est peut-être même à cela qu’ils reconnaissent le favori de Dieu. — (Émile Thirion, La Politique au village, Fischbacher, 1896, p. 132)
    • Cette grand-mère aime bien tous ses petits-fils, mais le plus jeune est son favori.
    • Cet acteur est le favori, cette actrice est la favorite du public.
    • (Figuré) (Soutenu) Les favoris de la fortune.
  2. (Par extension) (Sport) Celui ou celle que l’on estime avoir le plus de chance de remporter la victoire.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Un homme ayant des favoris (1).
Singulier Pluriel
favori favoris
\fa.vɔ.ʁi\

favori \fa.vɔ.ʁi\ masculin

  1. Poils qui poussent sur les joues.
    • Les jours ordinaires et de travail, le Valencien ne conserve guère que la chemise et le caleçon : alors, avec ses énormes favoris noirs, son visage brûlé du soleil, son regard farouche, ses bras et ses jambes couleur de bronze, il a vraiment l’air d’un Bédouin, surtout s’il défait son mouchoir et laisse voir son crâne rasé et bleu comme une barbe fraîchement faite. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
  2. (Informatique) (Parfois) Marque-page.
  3. (Cartes à jouer) Brelan de valets au jeu du brelan.
    • Si deux joueurs abattent un brelan, celui de la valeur la plus haute l'emporte. Celui toutefois, qui a la chance d'obtenir un brelan de Valets, dénommé le favori, l'emporte sur tous les autres brelans, même ceux des As, des Rois ou des Dames. — (Frans Gerver, Le guide Marabout de Tous les Jeux de Cartes, Verviers : Gérard & C°, 1966, page 89)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Espéranto[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Verbe composé de la racine favora (« favorable ») et de la terminaison -i (« verbe ») .

Verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe favori
Infinitif favori

favori \fa.ˈvo.ri\ transitif

  1. Être favorable (à), favoriser, gratifier.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • favoro sur l’encyclopédie Wikipédia (en espéranto) Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Bibliographie[modifier le wikicode]

Italien[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
favore
\fa.'vo.re\
favori
\fa.'vo.ri\

favori \fa.'vo.ri\ masculin

  1. Pluriel de favore.