feu d’artifice

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
(Redirigé depuis feu d'artifice)

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De feu et artifice.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
feu d’artifice feux d’artifice
\fø d‿aʁ.ti.fis\
Feu d’artifice sur le lac d’Annecy, en 2005

feu d’artifice \fø d‿aʁ.ti.fis\ masculin

  1. Explosion en plein air d’une série de fusées colorées en vue d’un divertissement lumineux et sonore.
    • Il la pénétrait bestialement, dans une hébétude sensuelle qui n'atteignait à la lucidité qu'à la minute où l'on voit, par une nuit d'été, la fusée d'un feu d'artifice fondre en un riche bouquet d'étoiles pâmées qui retombent au néant. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 58)
    • Dans la soirée, sur la terrasse de l’ambassade, au milieu de la ville muette et hostile, on tira le feu d'artifice emporté de Tanger pour célébrer la signature du traité de protectorat. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 281)
    • Mais quand quelqu’un qu’on aime meurt… alors je peux vous dire qu’on ressent ce que ça veut dire et ça fait très mal. C’est comme un feu d’artifice qui s’éteint d’un coup et tout devient noir. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 408)
  2. (Figuré) Succession rapide d’éléments ou d’événements. On utilise aussi feu roulant dans un sens semblable.
    • Les journaux et les magazines qui alimentaient les cerveaux américains […] devinrent instantanément un feu d’artifice où les illustrations et les titres de colonnes s’enlevaient comme des fusées et éclataient comme des bombes. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 212 de l’éd. de 1921)
    • Angélique admirait sa mère, toujours capable de dénicher la bonne affaire, le bon marché, de la même façon qu'elle était capable avec peu de chose de provoquer un feu d'artifice de plaisirs. — (Jean-Louis Magnon, Les Chênes de Montfort, éd. Albin Michel, 2013, chap. 6)
    • Sa conversation est un vrai feu d’artifice : il émaille sa conversation de saillies d’esprit qui éblouissent en quelque sorte.
    • Vous faites un véritable feu d’artifice de bêtises : vous enchaînez bêtise après bêtise.

Synonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]