fieffer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français fieffer.

Verbe [modifier le wikicode]

fieffer \fje.fe\ ou \fjɛ.fe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Accorder à titre de fief.
    • Fieffer un domaine.
  2. Doter d’un fief.
    • La Bohême est suffisamment vaste et riche pour que je puisse fieffer tous mes fidèles généraux, d’autant qu’une fois établi sur ce trône je serai trop heureux de rogner les Etats de ce ridicule duc de Bavière, grâce à quoi j’aurai sur son compte nombre de fiefs à distribuer. — (Guy Rachet, Les chemins de l’aurore, 1988)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dénominal de fief, renforcement consonnantique de fiever.

Verbe [modifier le wikicode]

fieffer \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Fieffer, donner en fief.
    • Li senechals esteit en la contrée nez,
      Bels chevaliers e granz, e riches bien feffez.
      — (Th. le mart. 138, XIIe s.)
  2. Accorder, donner, gratifier, doter.
    • [Je]Ne tieng, fait sainz Thomas, de lui fius ne heritez,
      Ne rien en barunie ; mais tut est charitez,
      Et parmenable aumosne tut ce dont sui fieffez.
      — (XIIe s.)

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]