flamand

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Flamand

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français flamenge (« originaire de Flandre »), lui-même de l’ancien flamand ou néerlandais vlaminc ou vlaeminck, aujourd’hui Vlaming en néerlandais.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin flamand
\fla.mɑ̃\

flamands
\fla.mɑ̃\
Féminin flamande
\flamɑ̃d\
flamandes
\fla.mɑ̃d\

flamand

  1. (Linguistique) Relatif à la langue flamande, à la Flandre ou à ses habitants.
    • Il s’agit d’un ouvrier flamand.
    • Certes, le serveur comprendra très bien la commande passée en français. Il n’empêche. Cette petite gifle de mots flamands, avec des z, des v, des f, a quelque chose de sauvage et doux – c’est Jacques Brel chantant Marieke. — (Philippe Delerm, Il avait plu tout le dimanche, Mercure de France, 1998, pages 82-83)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
flamand flamands
\fla.mɑ̃\

flamand \fla.mɑ̃\ masculin singulier

  1. (Linguistique) Nom générique donné à un ensemble de dialectes du néerlandais parlés en Belgique et dans le Nord en France.
    • Au début du XIXe siècle, on parlait encore beaucoup le flamand dans le nord de la France.
    • Dans une pièce tapissée d’affiches en français et en flamand, deux hommes travaillaient, un Noir et un Blanc, le Noir vêtu de kaki, le Belge de toile blanche. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, chapitre VI, Gallimard, 1937)
    • L’emploi du français, langue de culture et preuve d’un certain rang social, a précédé de loin la conquête par Louis XIV ; les échanges de lettres entre Bailleul et la Régente des Pays-Bas, au XVIe siècle, se faisaient presque toujours dans cette langue. Mais c’est encore le flamand qui règne au XVIIIe siècle dans les actes notariés, les livres de raison et les épitaphes. Les chambres de rhétorique, en décadence partout, même dans les provinces belgiques, sont mal vues des autorités françaises, qui les jugent à bon droit loyales aux anciens maîtres, mais on tourne sans doute dans les deux langues autant de mauvais petits vers qu’autrefois. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, pages 61-62)
  2. (Linguistique) Néerlandais, langue officielle de la Flandre.
    • Je n’ai pas compris ce qu’il a dit, je ne parle pas flamand.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Homophones[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • flamand sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg