flambeau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Mot dérivé de flambe avec le suffixe -eau.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
flambeau flambeaux
\flɑ̃.bo\
Artistes utilisant des flambeaux (sens 1)
Armoiries avec un flambeau (sens héraldique)

flambeau \flɑ̃.bo\ masculin

  1. (Vieilli) Torche de résine ou de cire qu’on porte à la main.
    • […] ; je descendis à la lueur des flambeaux dans cette habitation de gnomes, enfoncée sous terre d'environ quatre vingt pieds ; mais l’humidité, la fraicheur et la fumée des torches abrégèrent ma promenade. — (E.-F. Lantier, Voyages d'Antéor en Grèce et en Asie, Paris : chez Belin & chez Bernard, 2e édition revue, an VI, tome 1er, p.V (avant-propos))
    • Le Solitaire avait allumé un flambeau de pin ; il le tenait d’une main tremblante, au-dessus de la couche d’Atala. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • Comme il ne s’y trouvait d’autre ouverture qu’une étroite meurtrière, cette enceinte eût été presque totalement obscure sans l’emploi de deux flambeaux ou torches, dont la lumière rouge et enfumée permettait de distinguer le toit arqué. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (En particulier) Chandelle, bougie.
    • La porte était à peine fermée derrière le prince que le roi de Navarre, escorté de deux pages qui portaient huit flambeaux de cire jaune sur deux candélabres, apparut souriant sur le seuil de la chambre. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre II)
  3. Chandelier de qualité qui porte ordinairement des bougies de cire.
    • Je vais vous en apporter, répondit le marquis qui […] descendit à tâtons dans le salon pour y venir prendre un flambeau afin d'aller chercher lui-même une carafe dans l’office. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Paire de flambeaux portant une coquille sur le binet, un ornement rocaille sur le fût, et des canaux tournants sur la cloche. — (Exposition rétrospective de l'art français au Trocadéro (catalogue), Paris : Impr. L. Danel, 1889, page 217)
  4. (Héraldique) Meuble représentant une torche enflammée dans les armoiries. Quand la flamme est d’un autre émail, on la dit allumée. Quand elle est présentée flammes en bas, on la dit renversée. À rapprocher de falot, fanal, lampe, lampe de mineur et torche.
    • D’azur au flambeau d’or enflammé de gueules, qui est de la commune de Corbès du Gard → voir illustration « armoiries avec un flambeau »

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français flambeau.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
flambeau
\Prononciation ?\
flambeaus
ou flambeaux
\Prononciation ?\

flambeau \Prononciation ?\

  1. Flambeau.

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1393) Dérivé de flambe avec le suffixe -eau[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
flambeau
\Prononciation ?\
flambeaux
\Prononciation ?\

flambeaulx
\Prononciation ?\

flambeau \Prononciation ?\ masculin

  1. Flambeau.

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]