flemmgan

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Breton[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

     Composé de flemm (« aiguillon, dard ») et de kan (« chant »).

    Nom commun [modifier le wikicode]

    Singulier Pluriel
    flemmgan flemmganoù

    flemmgan \ˈflɛm.ɡãn\ masculin

    1. Satire en vers, poème satirique.
      • Broudet e voent didruez ha dismegañset er vila doare gant Butler en e flemmgan « an Olifant el Loar ». — (Meven Mordiern, Prederiadennou diwar-benn ar yezou hag ar brezoneg, in Gwalarn, niv. 84, Du 1935, page 41)
        Ils furent tourmentés sans pitié et méprisés de la façon la plus vile par Butler dans son poème satirique « l’éléphant dans la lune ».
      • Tud cʼhalloudus na veze ket brav diskouez dismegañs outo : savet e veze ganto ur flemmgan (paot-tre ar flemmganoù e lennegezh Iwerzhon) a gase d’o enebourien ha d’ar broioù anezho gwalennoù spontus, ken n’o devoa ket, hervez al lezennoù, ar gwir da sevel flemmganoù bep gwech ma karent. — (Lan Devenneg, An henzanevelloù iwerzhonek, in Gwalarn, niv. 84, Du 1935, page 288)
        Des gens puissants à qui il ne faisait pas bons de montrer du mépris : ils composaient un poème satirique (les poèmes satiriques étaient très nombreux dans la littérature irlandaise) qui vouait des fléaux terribles à leurs ennemis et à leurs pays, si bien que selon la loi, ils n’avaient pas le droit de composer des satires chaque fois qu’ils le voulaient.

    Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]