fleur d’oranger

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
    (Redirigé depuis fleur d'oranger)

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

    (Siècle à préciser) Composé de fleur et de oranger, bien que différentes sortes d’agrumes puissent être utilisées.

    Locution nominale [modifier le wikicode]

    Singulier Pluriel
    fleur d’oranger fleurs d’oranger
    \flœʁ d‿ɔ.ʁɑ̃.ʒe\
    Une fleur d’oranger (Citrus aurantium).

    fleur d’oranger \flœʁ d‿ɔ.ʁɑ̃.ʒe\ féminin

    1. Fleur du bigaradier (Citrus aurantium) ou de l’oranger doux (Citrus sinensis), voire d’autres agrumes, utilisée comme matière première d’hydrolat, d’huile essentielle ou de l’essence de néroli.
      • L’eau distillée de fleurs d’oranger est employée tous les jours comme antispasmodique, pour combattre une foule d’affections nerveuses ; ce qui est certain, c’est que cette eau est un aromate très-agréable, et qui entre dans beaucoup de potions. — (A. Bouchardat, Manuel de matière médicale de thérapeutique et de pharmacie, tome I, cinquième édition, Librairie Germer Baillière, Paris, 1873, page 349)
      • La fleur d’oranger, qui vient du bigaradier, a des vertus apaisantes et relaxantes. — (10 plantes pour bien dormir : la fleur d’oranger, passeportsante.net)
      • Là, ils dégainent le sirop de Bissap, un classique africain à base de feuilles d’hibiscus, associé à de l’eau de fleur d’oranger, et shaké avec un blanc d’œuf… — (Laurent Jézéquel, Sans alcool, la fête est plus folle ? A Paris, les barmen célèbrent le “spirit free” !, telerama.fr, 17 janvier 2019)
    2. Eau de fleur d’oranger.
      • Avant d’entamer le débat, Basilia offrit à chacune une tasse d’infusion où les visiteuses laissèrent tomber quelques gouttes de fleur d’oranger. — (Exbrayat, Les Menteuses, Librairie des Champs-Élysées, 1970, chapitre premier)
      • Comme il redoutait l’insomnie il prit sur la commode un flacon de fleur d’oranger dont il faisait fréquent usage. — (André Gide, Les Caves du Vatican, 1914)
      • Bubu lui prit la main :
        — Tu es fatiguée, mon petit ?
        Pierre avait de la fleur d’oranger, et comme Bubu allait en verser dans un verre, il se ravisa :
        — Il faut que je lave ce verre. On doit prendre des précautions avec madame. Madame a la vérole, madame a des plaques dans la bouche.
        — (Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 190)

    Dérivés[modifier le wikicode]

    Traductions[modifier le wikicode]

    Prononciation[modifier le wikicode]

    Voir aussi[modifier le wikicode]