florir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Autre forme du verbe fleurir.

Verbe [modifier le wikicode]

florir \flɔ.ʁiʁ\ 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Synonyme de fleurir, au sens figuré seulement.
    • La liberté ne florira qu'à l'ombre du siège de l'apôtre chrétien. — (Hippolyte Augié, Le prince de Machiavel, ou La Romagne en 1502, tome premier, chapitre VII ; Guillaumin libraire, Paris, 1834, page 111)
    • Sans nul doute, une telle religion ne peut florir que dans des contrées vouées comme l’Inde au plus atroce esclavage, à la plus impitoyable exploitation de l’homme par l’homme… — (Eugène Sue, Le Juif errant, 1844, Troisième partie, chapitre V)
    • Ce genre affreux est trop périmé aujourd’hui pour que je m’y étende longuement. Il florissait vers 1887, non seulement dans les salles de garde, mais aussi dans les chaires de faculté. — (Léon Daudet, Souvenirs littéraires – Devant la douleur, Grasset, 1915, réédition Le Livre de Poche, page 120)
    • Quant aux comédies, elles restent bannies du répertoire jusqu’au milieu du dix-septième siècle, comme la danse ou le ballet qui floriront par la suite. — (Robert Brasillach, Pierre Corneille, Première partie, chapitre I, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1938, page 33)
    • Pour situer M. Jean dans toute la gloire de sa jeunesse, il faut remonter à l'époque fabuleuse de la splendeur du fief de ses pères et de la toute-beauté de la Paroisse dont son Oncle était le curé vers 1888, quand les couvents florissaient aux quatre coins de la ville. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 408)

Notes[modifier le wikicode]

Après Archiloque, de Paros, qui vivait dans le septième siècle avant J. C. , et qui fut l'inventeur du vers ïambique, on doit citer Slésichore , d'Himère en Sicile, qui florissait environ 570 ans avant J. C. — (A. Lesieur, Réponses aux questions littéraires contenues dans le programme adopté pour l'examen du baccalauréat ès lettres, Paris : Louis Hachette, 1841, page 50)
Pendant cette même partie du XIVe siècle , l'Université de Paris florissait. C'est à ce temps que doit se reporter la fondation d'un grand nombre de collèges , […]. — (Jean-Baptiste L'Écuy, Essai sur la vie de Jean Gerson, chancelier de l’Église et de l'Université de Paris, Paris : Chaude, 1832, vol.1, page 82)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Wiktionary small.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin florire.

Verbe [modifier le wikicode]

florir

  1. Fleurir.

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844 → consulter cet ouvrage

Catalan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin florire.

Verbe [modifier le wikicode]

florir

  1. Fleurir.

Occitan[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

florir \fluˈri\ (graphie normalisée)

  1. Fleurir.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Portugais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin florire.

Verbe [modifier le wikicode]

florir \Prononciation ?\ 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Fleurir.

Synonymes[modifier le wikicode]