foutage de gueule

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Substantivation de la locution verbale se foutre de la gueule → voir foutage et gueule.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
foutage de gueule foutages de gueule
\fu.taʒ də ɡœl\

foutage de gueule \fu.taʒ də ɡœl\ masculin

  1. (Populaire) Action de tromper, duper, mentir
  2. (Vulgaire) Action de se moquer de quelqu’un ou quelque chose.
    • Il devenait foutage de gueule avec son auditoire, limite insultant.— (Journées d’un vendeur de rêves par Frédéric Zech, 2009, éd. Société des écrivains, p. 84)
    • C’est ce que l’on appelle des convictions à géométrie variable ou du foutage de gueule ! Et en foutage de gueule, je m’y connais. — (Victor Ojeda-Mari, Candide et son pote George W. Bush, 2012, vol.1, p.174)
    • C’était tellement absurde que quelques spectateurs furent pris d’un rire nerveux. Voilà qui offrait enfin la possibilité de considérer tout ce discours comme un immense foutage de gueule. — (Jonathan Coe , Bienvenue au club, Gallimard, 2011)
    • Et pour les hacktivistes, l’humour est aussi un outil. « On accepte toutes les caricatures, tous les foutages de gueule, affirme Okhin, parce qu’on sait que nos adversaires ne les acceptent pas du tout. — (Amaelle Guiton, Hackers : Au cœur de la résistance numérique, Au Diable Vauvert, 2013)

Traductions[modifier le wikicode]