frêle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin fragilis. Il forme un doublet avec la forme savante fragile.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
frêle frêles
\fʁɛl\
Ces frêles branches d'arbre pourraient se casser facilement !

frêle \fʁɛl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a peu de solidité, de résistance.
    • […]; elle est bien frêle et sèche, mais à peine nerveuse et, en dépit du laconisme de ses repas, elle se porte très bien, n’est même jamais souffrante ; […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Le fils aîné de Mariette est à la guerre. Avec elle est restée sa bru, la frêle, taciturne et héroïque Anne-Marie, […]. — (Léon Trotsky, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l'édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))
    • Nous n’étions pas nous-mêmes à l’abri des plus grandes frayeurs ; un de ces débris pouvait nous atteindre et engloutir notre frêle nacelle. — (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 51)
    • Je ne vous réponds pas que ma vieille et frêle machine puisse durer jusqu'au printemps. — (Voltaire, Lettre à d’Alembert, 8 nov. 1776)
    • Toujours prêt à sortir de ma frêle prison [mourir],
      J’en veux du moins sortir en sage.
      — (Voltaire, Lettre à Cideville, 19 janv. 1736)
    • Un frêle appui guide ses pas pesants. — (Casimir Delavigne, Paria, acte III, scène 1)
  2. (Par extension) Fragile, instable.
    • Mettant toujours ma frêle existence à l’ombre de vos ailes. — (Voltaire, Lettre à Monsieur le Comte d’Argental, 24 octobre 1774)
    • Délicate et frêle, elle avait besoin de cet homme énergique, […], pour la soutenir dans la vie et la sauvegarder de sa toute puissante protection. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  3. (Figuré) De peu d’importance ; menu.
    • La beauté du visage est un frêle ornement. — (Molière, Les Femmes Savantes, acte III, scène 6)
    • Tandis que l’ennemi, par ma fuite trompé,
      Tenait après son char un vain peuple occupé,
      Et, gravant en airain ses frêles avantages,
      De mes États conquis enchaînait les images.
      — (Jean Racine, Mithridate, acte III, scène 1)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « frêle [fʁɛl] »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]