fracturer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dénominal de fracture.

Verbe [modifier le wikicode]

fracturer \fʁak.ty.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rompre, briser avec violence.
    • « fracturer » pour « briser », n’est pas français. Mais on dit « fracture », substantif féminin ; et « fracturé, ée », adjectif. — (Jean-François Michel, Dictionnaire des expressions vicieuses usitées dans un grand nombre de départements et notamment dans la ci-devant Province de Lorraine, 1807 : « F »)
    • si les cavernes sont plus nombreuses dans les roches calcaires que dans les autres roches, cela ne tient pas seulement à leur nature plus soluble, mais bien aussi à leur nature plus cassante et peu flexible ; circonstances qui font qu’elles ont dû se fracturer bien plus souvent que les roches schisteuses, au moindre soulèvement, quelque faible qu’il ait été, et donner lieu à de nombreuses crevasses, élémens d’autant de cavernes — (Bulletin de la société géologique de France, Séance du 20 février 1832)
    1. (En particulier) Briser une clôture pour s’introduire sans permission.
      • …une lueur de lanterne semblait éclairer une tentative d’escalade, ou plutôt d’effraction, car les coups indiquaient bien qu’on essayait de fracturer la porte. Pour voler le tronc des pauvres, sans doute, et les ornements d’autel. — (Guy de Maupassant, Conflits pour rire, 1882)
      • il décida, la nuit venue, de fracturer et piller le magasin du marchand chez qui il avait travaillé déjà, et qui l’avait battu et chassé sans le payer. Il connaissait toutes les issues, et savait où était l’argent. Il fit faire le guet par un soldat, et lui-même, fracturant la porte cochère, entra et prit tout l’argent. — (Tolstoï, Le Faux Coupon, trad. de J.-Wladimir Bienstock, 1889 ; 1ère partie, XIII)
      • Ces livres s’abstiennent d’enseigner ce que décrivent la plupart des romans populaires, c’est-à-dire le meilleur moyen de fracturer une serrure ou d’assommer une blanche aïeule, et s’il faut aller jusqu’aux détails, nous aimons mieux suggérer à l’ouvrière une volupté peu connue que de lui apprendre en six colonnes comment on fait la fausse monnaie. — (Pierre Louÿs, Les Aventures du roi Pausole, 1901)
      • Mais une nuit des voyous, des vrais enfants d’salauds,
        Pendant qu’Dédé pionçait z’ont fracturé son box ;
        Z’y ont tiré son klaxon et son autoradio,
        Ses cassettes de Mike Brant et ses jantes en inox.
        — (Renaud, La tire à Dédé, 1979)
      • un jeune de dix-sept ans a été pris en flagrant délit avec une bouteille d’essence alors qu’il tentait de fracturer les ateliers municipaux. — (Nicolas Dupont-Aignan, Français, reprenez le pouvoir !, 2006 : La protection de la victime avant celle du délinquant)
  2. (Chirurgie) Blesser par une fracture.
    • Fracturer l’avant-bras.
    • Fracturer le crâne.
    • L’os se fractura en plusieurs endroits.

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]