franc-bord

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de franc et de bord.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
franc-bord francs-bords
\fʁɑ̃.bɔʁd\

franc-bord \fʁɑ̃.bɔʁd\ masculin

  1. Terrain laissé libre sur le bord et le long d’une rivière, d’un canal.
    • La contribution pour les maisons éclusières situées au bord des canaux appartenant à l’État et destinées au logement des gardiens chargés de la conservation des écluses, est, comme celles pour les bacs, canaux, et francs-bords à la charge de la Régie. — (« Code du droit de la navigation intérieure : Attributions de la Régie (article 4 de l'arrêté du 5 germinal an XII) », dans Codes des contributions indirectes, éditées par MM. Saillet & Olibo, Lyon : Imprimerie de Pommet, 1847, p. 779)
    • De fait, René se sentait apaisé plus que ne l'eût été aucun mortel en un lieu moins épouvantable qu'un franc-bord de canal au milieu de la nuit. — (Jean Lahougue, « Un amour de René Descartes », chap. 8, dans le recueil de nouvelles: La Ressemblance et autres abus de langage, Paris : les Impressions nouvelles, 1989)
  2. (Marine) Bordage qui couvre un vaisseau de la quille à la préceinte.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus franc-bord figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]