franchement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de franc, par son féminin franche, avec le suffixe -ment.

Adverbe [modifier le wikicode]

franchement \fʁɑ̃ʃ.mɑ̃\

  1. Avec exemption de toutes charges, dettes, il ne s’emploie qu’avec le mot quittement.
    • Il lui a vendu sa terre franchement et quittement.
  2. Avec franchise, sincèrement.
    • Levez, levez le masque, et parlez franchement. — (Pierre Corneille, Théodore, I, 2)
    • Et dites franchement ce qu’il faut que je fasse. — (Jean de Mairet, Soliman, II, 1)
    • Je ne vois rien de plus condamnable qu’un ami qui ne nous parle point franchement. — (Molière, Mar. f. 2)
    • Franchement, il [un sonnet] est bon à mettre au cabinet. — (Molière, Mis. I, 2)
    • Je vous dirai franchement qu’on se moque partout de vous. — (Molière, L’Avare, III, 5)
    • Est-ce donc là médire ou parler franchement ? — (Nicolas Boileau-Despréaux, Sat. IX)
    • Franchement, monsieur, l’histoire de ce prince n’est pas de la plus grande vraisemblance. — (Voltaire, Lett. Lethinois, 27 déc. 1768)
  3. D’une manière résolue et précise ; sans hésiter ni se retenir.
    • Enfin le sucre incristallisable est la matière sucrée qui existe dans les fruits à saveur franchement acide, tels que les poires, les pommes, etc., […]. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.121)
    • Seulement, remarquez bien ceci, l’Académie, même à cette époque où elle était si franchement réformiste, ne devançait pas l’usage ; elle le suivait. — (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)
    • Franchement, ma chère, c’est le cadet de mes soucis. — (Autant en emporte le vent, 1939)
    • De fait, l'approche franchement eugéniste de Carrel ne trouvera pas sa place dans les congrès néohippocratiques. — (L'homéopathie une pratique à histoires, dans La Recherche n°310, juin 1998, page 70)
  4. (Familier) Nettement ; sans doute aucun.
    • Il répétait « raisonnable » en rigolant, bientôt en hurlant de rire, et j'avais franchement l'impression qu'il se foutait de ma gueule. — (Gilles Carpentier, Les bienveillantes, Stock, 2002)
    • Lorsqu'il a racheté ce petit dancing, en 1986, ce n'était qu'un modeste « parquet » où les sexagénaires des villages entre Narbonne et Béziers aimaient se retrouver le samedi soir pour danser le tango et la valse au rythme d'un orchestre local. L'endroit était franchement has been et la clientèle s'amenuisait. — (Eric Brunet, « Combien de verres dans une bouteille ? », dans La Bêtise administrative: Excès absurdités bavures et autres scandales, éd. Albin Michel, 1998)

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

  • (Figuré) se prononcer franchement pour une opinion

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]