franchir le Rubicon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Se réfère à l’épisode historique où Jules César, en 49 avant J.-C., a violé l’interdiction du Sénat et fait franchir à ses armées la rivière Rubicon pour se diriger vers Rome, prenant en cela un gros risque. Il aurait d’ailleurs à cette occasion prononcé la phrase alea jacta est (le sort en est jeté).

Locution verbale[modifier]

franchir le Rubicon \fʁɑ̃.ʃiʁ lə ʁy.bi.kɔ̃\ (se conjugue, voir la conjugaison de franchir)

  1. Prendre un parti hasardeux, décisif et irrévocable.
    • Or, si l'aîné ne se montre finalement pas disposé à franchir le Rubicon et à prendre ouvertement parti contre les Guise, le cadet, fermement gagné à la Réforme, n'entretient pas de tels scrupules. (Michel De Waele, Réconcilier les Français: Henri IV et la fin des troubles de religion (1589-1598), page 62, Editions du CIERL, 2010)

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Références[modifier]