fraternel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) Adjectivation en -el du latin fraternus (« fraternel »), de frater (« frère »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin fraternel
\fʁa.tɛʁ.nɛl\
fraternels
\fʁa.tɛʁ.nɛl\
Féminin fraternelle
\fʁa.tɛʁ.nɛl\
fraternelles
\fʁa.tɛʁ.nɛl\

fraternel \fʁa.tɛʁ.nɛl\

  1. Relatif au frère, à des frères.
    • Les grands scénarios de fondation supposent une victoire de l'un des frères sur l'autre, son éviction ou son meurtre (le plat de lentilles d'Ésaü, Abel et Caïn, Romulus et Remus). Ces épisodes de la rivalité fraternelle, où brillent le plaisir de la ruse ou l'éclat du tragique, montrent qu'au-delà de la réalité psychologique de l'envie, la rivalité fraternelle est au fondement d'un lien de fondation. — (Olivier Douville, « La fratrie et le fraternel, approche d'anthropologie clinique », dans Le lien fraternel, sous la direction de Philippe Lévy, L'Harmattan, 2003, p. 21)
    • Que l'ambivalence fondamentale de l'amour fraternel s'inscrive dans la longue durée des représentations grecques, l'opuscule que lui consacra Plutarque l'atteste de la manière la plus frappante. La démarche même du traité est éloquente. D'emblée, l'exemple des Dioscures et de leur «indivisible» amour fraternel est invoqué. — (Jean Alaux, Lectures tragiques d'Homère, éd. Belin, 2007, p. 105)
  2. (Par extension) Relatif aux rapports de même nature que ceux qui existent entre frères.
    • Je dédie cet écrit aux sociétés patriotiques , populaires et fraternelles, de l'Empire françois, parce que je Suis convaincu que lorsqu'il y en aura, sur tous les points, dans les campagnes comme dans les villes ; lorsqu'elles réuniront indistinctement tous les individus de chaque lieu; […]. — (François Xavier Lanthenas, De la Liberté indéfinie de la presse, et de l'importance de ne soumettre la communication des pensées qu'à l'opinion publique, Paris : chez ‎Visse & chez Desenne, 17 juin 1791, p. 4)
    • Gravement blessés, tombés au pouvoir de l'adversaire, ils craignent pour leur vie mais sont soignés par des mains qui se révèlent fraternelles. Les trois hommes font l'expérience de l’humanité de ceux qu'ils désignaient jusque là par le terme convenu d'ennemi. — (Ennemis fraternels, 1914-1915: Hans Rodewald, Antoine Bieisse, Fernand Tailhades : carnets de guerre et de captivité, édité par Eckart Birnstiel & Rémy Cazals, Presses universitaires du Mirail, 2002, quatrième de couverture.)
    • Ce Friendly Societies Research Group publie régulièrement une newsletter qui marque une véritable rupture dans la prise en compte de l'histoire et de la sociologie des sociétés fraternelles du XIXe siècle par des chercheurs multipliant des publications brèves et diversifiées. — (Jean-Pierre Bacot, Les sociétés fraternelles: un essai d'histoire globale, éd. Dervy, 2007, p. 35)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]