fricoter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de fricot avec le suffixe -er.

Verbe [modifier le wikicode]

fricoter \fʁi.kɔ.te\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire un fricot, faire cuire, préparer.
    • Si vous voulez dîner chez vous le dimanche, je vous fricoterai des choses dont vous vous lécherez les pouces. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • En face l’un de l’autre, à la lumière, ils éprouvent naturellement un certain embarras, mais ils le dissimulent, elle en fricotant sur le poêle, lui en jouant avec les enfants. — (Léon Frapié, La régularisation, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, pages 83-84)
    • […] on apprend à lire et à écrire juste ce qu’il faut pour déchiffrer les recettes de cuisine et le mode d’emploi des produits de nettoyage, à compter juste ce qu'il faut pour fricoter les repas les moins chers possibles afin de ne pas gaspiller l’argent […] — (Janine Massard, La petite monnaie des jours, L’Âge d’Homme, 1995, page 127)
  2. (Familier) Manger.
  3. (Lorraine) (Vieilli) Se rassembler pour faire bonne chère de façon discrète, voire secrète ; faire fricot.
  4. Manigancer ; mijoter.
    • Elle cherche Robineau, dit Favier. Je ne sais ce qu’ils fricotent ensemble. — (Émile Zola, Au bonheur des Dames, Paris : Charpentier, 1882 ; Paris : Eugène Fasquelle, 1927, volume 1, page 193)
    • Sur ce navire voué au naufrage, les femmes sont nombreuses à choisir de « marchander » avec leur système traditionnel national, plutôt que de fricoter avec l’ennemi occidental. — (Elizabeth Altschull, Le voile contre l'école, Seuil, 1995, page 224)
    • Je dis pas que, moi, je serais allé jusqu’à fricoter avec les Boches. Même si les Français étaient des veaux, j’aurais pas pu m’empêcher d’être de leur côté. — (Tony Cartano, Schmutz, Grasset, 1987)
  5. (Familier) Avoir des relations sentimentales, voire sexuelles avec quelqu’un.
    • « Mais bien sûr, dit-il, grosse bête. Bien sûr que j’ai fricoté avec elle. J’avais quarante ans, tu étais bien loin… — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 58)
    • Je ne l’intéresse plus, dit-elle en se retournant brusquement. Depuis six mois, il fricote avec la boulangère du village voisin. — (Catherine Clément, Les Dames de L’Agave, Flammarion, 1998, page 96)
    • D’ordinaire filles et garçons gardent leurs distances. Ils n’ont pas classe ensemble, ils n’ont pas les mêmes jeux, et la morale publique, dans un village comme Longeverne, voit d’un mauvais œil les filles qui fricotent. — (Nicolas Jaillet, La nouvelle guerre des boutons, Hachette Livres, 2011, chapitre 9)
  6. Préparer secrètement quelque chose de louche.
    • Ah ces deux-là, ils aiment vraiment fricoter !
  7. Faire des profits de manière louche.
    • […] l'enquête de M. l’inspecteur général Faivre établissait à la charge de cet économe des faits tels, que le moins qui pût survenir était la révocation de ce fonctionnaire qui fricotait sur la viande, le drap, la confiture, et le reste, […]. — (M. André Lefèvre devant le jury des Bouches-du-Rhône, La Croix, 5 & 6 février 1911, page 1)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]