frimas

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVe siècle) Avec le suffixe -as, de l’ancien français frime (« gelée blanche »), lui-même de l'ancien bas francique *hrîm (même sens).

Nom commun [modifier le wikicode]

frimas \fʁi.ma\ masculin

  1. (Météorologie) Brouillard froid et épais qui se congèle ; givre ; grésil.
    • La nuit n'était pas brouillardeuse, mais terne, humide sans pluie, froide sans frimas, une vraie nuit française de janvier. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Finis les feux de la veille et les longues parlottes des jours de neige et de frimas , des jours de prison et d'ennui : les pissenlits pointaient; […]. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, page 16)
  2. (Vieilli) (Au pluriel) Gelée ; neige ; toutes les rigueurs de l’hiver.
    • Il n'avait jamais voyagé. Il emportait une cantine en fer contenant ses vêtements pour les frimas, les romans illustrés qu'il achetait sous forme de feuilletons mensuels et que lui-même cousait à des couvertures de carton, et les poèmes d'amour qu'il récitait par cœur et qui étaient sur le point de tomber en poussière à force d'avoir été lus. — (Gabriel García Márquez, L’Amour aux temps du choléra, page 180. Grasset, collection le Livre de poche, ISBN 978-2-253-06054-3. Traduction d’Anne Morvan, 1987)
    • Lorsque dans les frimas de ce 1er  mars 1856, le jeune Zéphyrin Rémy Camélinat quitte son bourg natal de Mailly-la-Ville, il a, pour tout bagage, un petit baluchon. — (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, 
de la commune au communisme, dans L'Humanité, 7 septembre 2011)
  3. (Par analogie) (Vieilli) Coiffure poudrée.
    • Le damas était un peu passé, mais ce défaut était dissimulé par des portraits de famille qui avaient fort bonne mine. Ces héros avaient des perruques poudrées à frimas et des cuirasses d’acier. — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)
    • Dans ce petit cabaret, je trouvai trois braves dont les chapeaux étaient galonnés d’or, l’uniforme blanc, les revers roses, les moustaches cirées de noir, les cheveux tout poudrés à frimas, et qui parlaient aussi vite que des vendeurs d’orviétan. — (Alfred de Vigny, Servitude et grandeur militaires, 1835)
    • Elle était belle, [...] avec ses hauts talons, sa taille de guêpe, sa perruque à frimas dont la poudre odorante lui tombait sur les épaules. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, réédition Le Livre de poche, 2012, page 196)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe frimer
Indicatif Présent
Imparfait
Passé simple
tu frimas
Futur simple

frimas \fʁi.ma\

  1. Deuxième personne du singulier du passé simple de frimer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]