fringale

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Possible altération de faim-valle (dialecte « forte faim, boulimie des chevaux », faim-galle dans une variante poitevine), peut-être contaminé par fringuer.
  • Je suis persuadé que le mot faim-valle, faim-galle ou fraim-galle, que Ménage dit être particulièrement usité en Anjou, province limitrophe de la Haute-Bretagne, où le langage populaire est mêlé de mots français et de mots bretons, est composé du français faim, et du celto-breton gwall, en construction wall ou vall, mauvais, et signifie par conséquent à la lettre, faim mauvaise [...] — (François Joseph Noël, Philologie Française ou dictionnaire étymologique, critique, historique, anecdotique, littéraire, Le Normant père, Paris, 1831)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
fringale fringales
\fʁɛ̃.ɡal\

fringale \fʁɛ̃.ɡal\ féminin

  1. (Vieilli) Faim insatiable ; faim canine.
    • Vu que la fringale me cassait les jambes, je me couchais sous les grosses pierres du Louvre. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • C'est aussi le moment de sa plus grande voracité; du reste, entre chaque mue, le ver est pris d'une sorte de fringale à laquelle on donne le nom de « fréze ». — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Vous pouvez retourner ça dans tous les sens
      La bouffe vient d’abord, ensuite la morale.
      Il faut d’abord donner à tous les pauvres gens
      Une part du gâteau pour calmer leur fringale.
      — (Bertolt Brecht, L'Opéra de quat'sous, 1928 ; acte II, scène 6 ; traduit de l’allemand par Jean-Claude Hémery, 1959)
  2. (Familier) Faim subite, pressante.
    • Martin avait une telle fringale qu'il jugea que le plus pressé était de satisfaire son appétit, quitte à risquer plus tard d'assouvir celui de son hôte. — (Charles Deulin, Martin et Martine)
  3. (Figuré) Envie ; désir pressant ; boulimie.
    • Une fringale de travail, de plaisirs, d’honneurs.
    • J’avais très peu de livres dans mon enfance, depuis, j'ai une fringale de lecture.
    • Quant aux passions de madame Aurélie, à ses prétendues fringales de jeunes hommes obéissants, elles étaient certainement fausses. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Dans les grandes villes, il n’y a pas de concupiscence, mais rien qu’une envie confuse de faire l’amour, de ne pas rester sur sa fringale d’amour. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 228.)

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir faim

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]