friperie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De fripe, avec le suffixe -erie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
friperie friperies
\fʁi.pʁi\

friperie \fʁi.pʁi\ féminin

  1. (Collectif) Ensemble d'habits, d'objets qui ont servi à d’autres personnes et qui sont fripés et usés.
    • À mesure qu’il écartait les friperies amoncelées sur le corps, Jamalou se rendait compte qu’il arrivait trop tard. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • En 38 ou 39, le roi, convié à Rome par Caligula, eut le tort de revêtir un manteau de pourpre en public au côté de l’empereur. Cela lui coûta la vie selon Suétone. C’était effectivement une faute de goût. Cette friperie, symbole du pouvoir suprême, était en tant que telle réservée à l’empereur. — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 212)
    • Tous ses habits ne sont que friperie. — Vendre de la friperie. - Un marchand de friperie.
  2. (Par extension) Métier d’acheter, de raccommoder et de revendre de vieux habits et de vieux meubles.
  3. (Par extension) Boutique de ceux qui font ce métier.
    • Enfin, pour parachever le tout, une chemise king size type bûcheron, tout droit sortie de la friperie à deux rues de chez moi, parce qu'il fait froid. — (Fanny André, À jamais : Une vie pour l'Autre, Éditions Addictives, 2017, chap. 11)
    • Quand elle accompagnait Ruth, dans les friperies de Barbès, elle repartait souvent avec une chemise XXL, espérant que la vendeuse pense que c'était un cadeau pour son père. — (Carmen Bramly, Onde de choc, Éditions JC Lattès, 2017, chap. 3)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]