Aller au contenu

frouer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De l’onomatopée frou plutôt que de l’ancien français frouer, froier (« frayer, rompre ») et dont le passage au sens de « tromper [en imitant le cri] » n’est pas assuré → voir flouer.

Verbe [modifier le wikicode]

frouer \fʁu.e\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Crier, en parlant du hibou, de la chouette, du pigeon.
    • Autour de lui la forêt frouait infiniment, à croire qu’un vol immense de ramiers très bas, occupait tout le ciel. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Chasse) Contrefaire en sifflant le cri de la chouette, du hibou, du pigeon, du geai, pour attirer les petits oiseaux.
    • […] le Pipeur commence à frouer, ce qu’il fait en soufflant dans une feuille de lierre, à laquelle on fait un petit trou, en levant le côté du milieu assez près de la queue, ce qui fait le cri d’un petit oiseau, qui appelle les autres à son secours : il y a encore diverses manières de frouer. Aussitôt qu’on a froué, plusieurs oiseaux, comme des rouges-gorges, viennent se prendre. — (L’Agronome ou dictionnaire portatif du cultivateur, Rouen, 1787)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Verbe [modifier le wikicode]

frouer \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de froier.

Références[modifier le wikicode]