fusse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : fussé, fussè

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin, lui-même issu du proto-indo-européen *bʰuH- (« devenir »), apparenté à l’anglais be et au russe быть, byt’. Cette forme dénote une supplétion car son étymologie est distincte de celle de être.

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe être
Subjonctif Présent
Imparfait que je fusse

fusse \fys\

  1. Première personne du singulier de l’imparfait du subjonctif de être.
    • Puisqu’il existe une responsabilité d’outre-tombe, faites-nous connaître sa forme. Irons-nous en paradis, en enfer, en purgatoire, ou éprouverons-nous quelqu’une des transformations avilissantes ou glorifiantes dont il est parlé dans d’autres religions ? Pour connaître la forme de la responsabilité d’outre-tombe, il faudrait que je reconnusse les formes ou du moins quelques-unes des formes que Dieu peut donner à sa volonté en dehors de ce monde, c’est-à-dire que je fusse plus qu’un homme, et alors vous ne me comprendriez pas. — (Hippolyte Dumas de Lamarche, La Politique et les religions : Études d’un journaliste, Pagnerre, Libraire-Éditeur, Paris, 1859)
    • Comme il m’eût fallu remonter le courant au moins pendant cinq cents mètres avant de trouver un point libre d’herbes et de joncs où je pusse prendre pied, il y avait pour moi neuf chances sur dix de ne pouvoir me diriger dans ce brouillard et de me noyer, quelque bon nageur que je fusse. — (Guy de Maupassant , Sur l’eau, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 81.)
    • Si mes origines eussent été moins disgraciées selon le monde, je ne fusse point entré, je n’eusse point persévéré dans cette royale voie de la vie selon l’esprit, à laquelle un vœu nazaréen m’attacha dès mon enfance. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, pages 209-210.)
    • J’ai couru parce qu’il fallait que je fusse en nage pour donner à ma mère l’occasion de me rappeler. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 206.)
    • Jésuite Gabriel : - Ainsi donc, vous avez tué votre frère. Mais… en duel ! Ce qui n’est pas enfreindre la loi.
      Capitaine Mendoza : - …
      Jésuite Gabriel : - Serait-ce le repentir ?
      Capitaine Mendoza : - Va-t’en… curé.
      Jésuite Gabriel : Préféreriez-vous que je fusse le bourreau… pour mieux vous anéantir ?
      — (Mission (film), écrit par Robert Bolt)
  2. Graphie erronée de fût-ce.
    • En cas de départ imprévu, les deux cameramen qui pistaient Derek vingt-quatre heures sur vingt-quatre avaient pour instruction de ne pas le perdre, quoi qu’il arrive, fusse au bout du monde. — (Lolita Pille, Bubble gum, Bernard Grasset, Paris, 2004, ISBN 2-246-64411-9, ch. XX, p. 333)

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]