futuo

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Apparenté[1] au grec φυτεύω, phuteúô (« planter »), φιτύω, phitúô (« planter »), φῖτυς, phitus (« père, géniteur ») ; en d’autres termes, avec le sens de « faire en sorte qu’une chose soit, engendrer, créer, faire », le causatif du verbe *fuio « être » qui est dans futurus et fio (« devenir »). Par la suite, il connait deux évolutions sémantiques : « créer, faire » (qu'est-ce tu fous ?) et « s’amuser » (il se fout de ma gueule), ce dernier sens étant à rapprocher du tchèque bavit (« amuser »), causatif de být (« être »). Comparer avec la formation du grec βινέω, binéô (« foutre, baiser »).
Peut-être[2] du radical indo-européen commun *bʰeu- (« frapper ») qui donne fustis (« gourdin »), con-futo (« arrêter, abattre ») et re-futo (« repousser, réfuter ») → voir tirer son coup pour une métaphore moderne entre « coup » et « faire l’amour ».

Verbe [modifier le wikicode]

Pompeii - Casa del Centenario - Cubiculum - detail.jpg

futuō, infinitif : futuere, parfait : futuī, supin : futūtum \fu.ˈtu.oː\ transitif (conjugaison)

  1. (Sexualité) Foutre, baiser un ou une partenaire sexuelle.
    • Aut futue, aut pugnemus ait. — (Martial, Epigrammata, 11:10)
      Baise-moi, ou battons-nous, dit-elle.
    • Futue te ipsum et caballum tuum. — (Henry Beard, Latin for All Occasions, 1990)
      Va te faire foutre, et ton cheval avec.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Synonymes[modifier le wikicode]

Composés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. « futuo », dans Charlton T. Lewis et Charles ShortA Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage
  2. Julius PokornyIndogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959 → consulter cet ouvrage