génésiaque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : genésiaque

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin genesiacus → voir généthliaque.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
génésiaque génésiaques
\ʒe.ne.zjak\

génésiaque \ʒe.ne.zjak\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Qui est relatif à la Genèse.
    • Enfin, et c'est la meilleure réponse, le récit génésiaque sur l'œuvre du quatrième jour ne parle pas de la production du soleil et des étoiles ; la Genèse ne nous force point d'admettre que les étoiles n'aient été formées ou créées que le quatrième jour. — (Franz Heinrich Reusch, La Bible et la Nature: Leçons sur l'histoire biblique de la Création, traduit par l'abbé Xavier Hertel, Paris : chez Gaules frères & J. Duprey, 1867, p. 182)
  2. (Didactique) Qui participe à une génèse.
    • Pour se faire une idée des phénomènes cités ci-dessus, nous pourrions recourir à la théorie de la genèse, comme Beyerinck l'a fait: les éléments génésiaques sont les représentants des qualités perceptibles des êtres vivants. On peut les imaginer le mieux comme faisant partie du protoplasme ou de la nucléole. — (Bulletin de l'Association des diplômés de microbiologie de la Faculté de pharmacie de Nancy, Sociéte d'impressions typographiques, 1946, n° 26-27, p. 24)
    • Mais, à notre avis, l'homme qui, chez nous, ne verrait pas, dans les faits accomplis de cette grande période génésiaque, autre chose que ce qu’y ont vu les auteurs païens, et qui ne ferait que les traduire en les copiant, ou les copier en les traduisant, celui-là n’écrirait pas, comme eux, dans l'obscurité : celui-là serait un aveugle. — (Alexandre Dumas, Les grands hommes en robe de chambre: César, Michel Lévy frères, 1866, vol. 2, p. 304)
    • L'espérance et la foi littéraires me manquent. Le XIXe siècle est à mes yeux une ère génésiaque, dans laquelle des principes nouveaux s'élaborent, mais où rien de ce qui s'écrit ne durera. — (Pierre-Joseph Proudhon, Qu'est-ce que la propriété? ou: Recherches sur le principe du droit et du gouvernement, Paris : chez Garnier frères, 1849 , p. IX)

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]