gênance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De gêne. Le mot appartient au français régional avec lequel il est tombé en désuétude. Il réapparait au XXIe siècle sous la forme génance.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gênance gênances
\ʒɛ.nɑ̃s\

gênance \ʒɛ.nɑ̃s\ féminin

  1. État de gêne physique ou morale ; contrainte ; sensation de constriction ou d'oppression.
    • Des paroles comme ça, ça fait frémir le pire galopiau, d'autant que c'était pas mon propos même si la gênance du côté de l'âme s'était guère atténuée devant sa mélancolie. — (A. D. G., Berry story, éditions Gallimard, 1973, p 24)
    • Soudain, la porte s'ouvre derrière moi, laissant apparaître Jordan vêtu d'une petite serviette de bain. Tim et Sonny ouvrent des yeux gros comme des billes.
      OK, véritable moment de « gênance » extrême. — (Mag Maury, My Hipster Christmas, éditions Addictives , 2018)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • C. Royer de Montesson, Vocabulaire du Haut-Maine, Le Mans : chez Dehallais, Dutemple et Cie & Paris : chez J.-B. Dumoulin, 1859, p. 248
  • Adolphe Orain, Glossaire patois du département d'Ille-et-Vilaine: Suivi de chansons populaires avec musique, éditions Maisonneuve Frères et C. Leclerc, 1886, p. 45
  • A.J. Verrier, Glossaire étymologique et historique des patois et des parlers de l'Anjou, éditions Germain et Grassin, 1908, p. 430