gabegie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : gabégie

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1790) Probablement dérivé du même radical que gaber venant de l’ancien français lui-même issu du vieux norrois gabb (« railler »)[1], et dont on note le dérivé ancien français gaberie (« plaisanterie, raillerie »)[2], mais dont la finale semble issue d’une construction analogue à celle de tabagie[3]. Alain Rey note qu’il se rapproche fortement du normand gabiller (« gaspiller »)[4].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gabegie gabegies
\gab.ʒi\

gabegie \ɡab.ʒi\ féminin

  1. (Familier) (Vieilli) Fraude.
    • Les moins scrupuleux, les moins obtus, jetaient toute vergogne à bas ; ils trempaient dans des gabegies, vannaient la bourbe des affaires, comparaissaient ainsi que de vulgaires filous, en cour d’assises, et ils servaient à rehausser un peu la justice humaine qui, ne pouvant se dispenser toujours d’être partiale, finissait par les nommer bibliothécaires dans les maisons de force. — (Joris-Karl Huysmans, À rebours, 1884, chapitre XVI)
  2. (Familier) Désordre dans une administration, dans une entreprise, un pays, qui a pour cause des dépenses exagérées, et pour conséquences des pertes d’argent.
    • A l’appui de sa thèse, il vient de publier un épais rapport d’experts démontrant la gabegie financière que constituera la poursuite d’un tel chantier. — (Philippe Escande , « Ligne Lyon-Turin : « La politique des grandes infrastructures n’est plus vraiment de mise en Europe » », Le Monde. Mis en ligne le 13 février 2019)
    • — De sorte que nous sommes obligés d’avaler, pendant plusieurs jours, la même viande ou de nous en débarrasser ce que nous faisons, en somme. Dis donc, mais ça finit par coûter cher, ces gabegies-là ! — (Joris-Karl Huysmans, En rade, chapitre 7, 1887)
    • Votre gabegie personnelle n’a pas besoin de correspondre au niveau de vie du pays que vous dirigez. — (Mikal Hem, Et si je devenais dictateur, traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud, Gaïa, 2017, page 109)
  3. (Berry) Ruse, tromperie.
    • Il y a de la gabegie dans cette affaire-là.

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]