gadiri

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Gadiri

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin gadiri
\ɡa.di.ʁi\

gadiris
\ɡa.di.ʁi\
Féminin gadirie
\ɡa.di.ʁi\
gadiries
\ɡa.di.ʁi\

gadiri \ɡa.di.ʁi\

  1. (Géographie) Synonyme de agadirois, relatif à la ville marocaine d’Agadir ou à ses habitants.
    • En 2009 la ville est concurrencée par le pôle tangérois et gadiri à drainer 30 % des actifs urbains du pays […] — (Michel Peraldi et Mohamed Tozy, « Métropole et (production de) subjectivités », dans Michel Peraldi et Mohamed Tozy, Casablanca : Figures et scènes métropolitaines, 2011, page 10)
    • Les indicateurs statistiques montrent clairement la vitesse de la dynamique urbaine : le taux d’activité de la population gadirie est passé de 27,1 % en 1971 à 41,2 % en 1994 ; celui du Grand Agadir évolue, pour la même période, de 24,5 % à 38,4 %. — (Mohamed Ben Attou, « Agadir gestion urbaine, stratégies d’acteurs et rôle de la société civile : urbanisme opérationnel ou urbanisme de fait ? », Insaniyat / إنسانيات, numéro 22, 2003)
    • Une récente propriété foraine s’est cependant installée autour de Marrakech, avec développement de résidences secondaires, de vergers, de petits hôtels d’étape ; nombre de ces investissement semblent être le fait de citadins extérieurs à la région (casablancais, gadiri –habitants d’Agadir–), ce qui aurait tendance à créer une sorte de grande banlieue quelque peu exogène aux portes de Marrakech. — (Jean-François Troin, « Fès et Marrakech : Évolution comparée de deux capitales régionales marocaines », Cahiers de la Méditerranée, numéro 50, « Villes intermédiaires en Méditerranée » tome 1, 1995, page 165)

Références[modifier le wikicode]

  • Commission générale de terminologie et de néologie, Recommandation concernant les noms d’États, d’habitants, de capitales, de sièges diplomatiques ou consulaires (liste établie par le ministère des affaires étrangères et européennes), 10 juin 2010, lire en ligne