gainage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de gaine avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gainage gainages
\ɡɛ.naʒ\

gainage \ɡɛ.naʒ\ masculin

  1. (Musculation) Fait de gainer.
    • Le gainage consiste à renforcer la région pelvienne : abdominaux, lombaires, obliques, fessiers, abducteurs et adducteurs. — (Olivier Pauly, Gainage: Santé, forme, préparation physique : 300 exercices, 2012)
    • Trop souvent, en effet, on se heurte à l’incompréhension quand on tente de combattre les idées reçues sur le plan justement des idées. Ainsi, depuis dix ans, il est de bon ton de centrer l’entraînement sur un concept approximatif de gainage inspiré du fitness à l’américaine. Comment faire entendre qu’on obtient le gainage non par des séries d’abdominaux, mais en apprenant à embrayer dans le bon ordre les "vitesses" des voies motrices descendantes? — (Emmanuel Legeard, Préface à L’Haltérophilie au service de la préparation physique, Amphora, 2015)
  2. (Natation) Technique de nage qui consiste à s’allonger le plus possible en nageant en s’étirant de la tête au pied de manière rigide et tendue.
    • Contrairement à ce que vous pouvez trouver sur internet, il ne faut pas confondre le gainage en natation avec les exercices de gainage. — (guide-piscine.fr)
  3. (Technologie des réacteurs nucléaires) Ensemble des opérations au cours desquelles le combustible nucléaire est introduit dans une enveloppe protectrice.
  4. (Sylviculture) Végétation concurrente présente autour d’une tige, ayant pour objet ou pour effet de la forcer, par manque de lumière basse, à allonger son tronc au lieu de former des branches basses.
    • Il est important de maintenir un gainage sur toute la hauteur des jeunes hêtres pour améliorer leur forme. — (CRPF Grand Est, Le hêtre, 2005 → lire en ligne)
    • L’intensité et la date des travaux destinés à contrôler initialement la végétation accompagnatrice sont conçues de façon à ce que le recrû puisse jouer son rôle de gainage dès l’installation des plants. — (Thierry Sardin, Chênaies continentales, Office national des forêts, 2008, ISBN 978-2-84207-321-3 → lire en ligne)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]