galipe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) (1865)[1] D’origine obscure[1], galipot est l’altération[2] de garipot « pin résineux », guarapot « mastic résineux ».
(Nom 2) Voir galluche.
(Nom 3) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
galipe galipes
\ɡa.lip\

galipe \ɡa.lip\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Landes) Copeau de pin[3][1].
    • Ces sinistres doivent être attribués à la malveillance et étaient allumés au moyen de mèches de bouse de vache très sèche et de galipes ou copeaux provenant du gemmage des pins. — (Enquête sur les incendies des Landes)
    • (Régionalisme bordelais) taillé comme un galipe, épais comme un galipe, maigrichon.
    • La mère [il s'agit d'une famille de résiniers] faisait habituellement le commerce des galipes, qu'elle allait vendre tous les matins à Arcachon, chargées sur le brave baudet dont nous avions admiré il y a un instant la bonne figure paterne et résignée. — (source)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
galipe galipes
\ɡa.lip\

galipe \ɡa.lip\ féminin

  1. (Champagne) Vigne.
    • Car, ils le savent, des galipes (vignes) bien entretenues, c'est le meilleur moyen d'obtenir un raisin et un vin de qualité. — (Champagne Caillot)
  2. (Châtellerault) Mauvais terrain, terre mal cultivée[4][5].

Nom commun 3[modifier le wikicode]

Une galipe, fruit du pandanus. (3)
Singulier Pluriel
galipe galipes
\ɡa.lip\

galipe \ɡa.lip\ féminin

  1. (Botanique) Fruit du pandanus.
    • À cette altitude, le pandanus produit un énorme fruit, la galipe, formé d’une multitude d’amandes succulentes. Ces fruits, exposés lors d’un festival qui leur est dédié, semblent être le symbole de l’abondance destiné à impressionner les clans voisins. — (Jacques et Paule Villeminot, La Nouvelle-Guinée, 1966, Marabout Université, page 103)

Notes[modifier le wikicode]

S’agissant de la seule attestation, l’influence de la noix de nangaille, dont une des traductions en anglais est galip nut[6], est possible.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • (Région à préciser) : écouter « galipe [ɡa.lip] »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. a b et c « galipe », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. « galipot », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  3. « galipe », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage
  4. Annales : Les Éléments prégaulois dans la toponymie de la Lozère, page 142, Université de Lyon, 1934, Société d’Édition les Belles-lettres ; Glossaire de Lalanne
  5. Êtres fantastiques des régions de France, page 79, Daniel Loddo, Jean-Noël Pelen, C.O.R.D.A.E./La Talvera (Association), 2001, L’Harmattan ; Glossaire de Lalanne
  6. Article « Canarium » de la Wikipédia anglophone