gallout

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mentionné dans le Catholicon (galloet).
Mentionné dans le grand dictionnaire français-breton de François Vallée (1931, page 583a) : gallout, gellout.
À comparer avec les verbes gallu en gallois, gallos en cornique (sens identique).

Verbe [modifier le wikicode]

Mutation Forme
Non mutée gallout
Adoucissante cʼhallout
Semi-régulière cʼhallout

gallout [1] \ˈɡalːut\ intransitif (conjugaison), base verbale gall-

  1. Pouvoir (tous sens).
    • Ped gwech e troas, e tistroas, hep gallout o zibuni, ar mennoziou-ze en he fenn ? — (Fañch al Lae, Bilzig, Kemper, 1925, page 154.)
      Combien de fois tourna et retourna-t-elle, sans pouvoir les raconter, ces idées-la dans sa tête ?
    • Ar meuziou a oa mad, ha Matilin, eun tammig lipous, ne zeblante ket gallout terri e naon. — (Erwan ar Moal, Pipi Gonto, Kemper, 1925, p. 110.)
      Les plats étaient bons, et Mathurin, gourmand sur les bords, semblait ne pas pouvoir calmer sa faim.
    • « Laosket eo bet ganti he dorn dehou, gallout a ray da vihanañ pediñ Doue er Baradoz. » — (Alexandre Soljenitsyne, Ti Vatriona, traduit par Ernest ar  Barzhig, Al Liamm, 1976, p. 66)
      « On lui a laissé sa main droite, elle pourra (pouvoir elle fera) au moins prier Dieu au Paradis. »
    • An holl louzaouerien eus ar rouantelezh a oa bet eus he gwelet, hep gallout ober vad ebet dezhi. — (Fañch an Uhel, Kontadennoù ar Bobl /4, Éditions Al Liamm, 1989, p. 39)
      Tous les médecins du royaume étaient allés la voir, sans pouvoir lui faire aucun bien.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Notes[modifier le wikicode]