garde-national

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : garde national

Français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
garde-national
\ɡaʁ.də na.sjɔ.nal\
gardes-nationaux
\ɡaʁ.də na.sjɔ.no\

garde-national \ɡaʁ.də na.sjɔ.nal\ masculin

  1. (Vieilli) Variante orthographique de garde national, au sens de soldat de la garde nationale.
    • Des gardes-nationaux, des gardes-nationales. Ces deux mots sont bien différents : Le premier signifie des citoyens armés pour la défense intérieure du pays. Le second, la réunion en masse des citoyens armés d’une ville, d’un département, ou même de toute la France. Mais, comme on ne peut frapper l’intelligence que par des exemples, nous allons en donner quelques-uns.
      masculin.
      Les devoirs d’un
      garde-national sont quelquefois pénibles à remplir.
      La plupart des
      gardes-nationaux de Paris ont rendu des services qui ne s’oublieront jamais.
      Ici, on ne veut pas parler de la
      garde-nationale entière, mais d’une partie de la garde-nationale de Paris.
      féminin.
      La
      garde-nationale est le plus sûr garant des libertés publiques : divisée par masses, elle va former des gardes-nationales. Toutes les gardes-nationales des villes de la France, semblent unies pour le maintien de l’ordre.
      Là, il s’agit de la
      garde-nationale en général, et de celles que forme chaque province en particulier. — (Louis-Nicolas Bescherelle, Henri Bescherelle, Litais de Gaux, Grammaire nationale, L. Bourgeois-Maze, Libraire, Paris, 1836)