garni

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De garnir.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin garni
\ɡaʁ.ni\
garnis
\ɡaʁ.ni\
Féminin garnie
\ɡaʁ.ni\
garnies
\ɡaʁ.ni\

garni \ɡaʁ.ni\

  1. (Cuisine) Enrichi, accompagné d’un mets complémentaire.
    • Choucroute garnie : Choucroute à laquelle sont ajoutées des saucisses, des tranches de jambon, etc.
    • Le dîner peut comprendre une « viande garnie » si la ration de viande n’a pas été suffisante au déjeuner.
  2. Équipé de tout ce qui est nécessaire.
    • Hôtel garni.
  3. Muni de quelque chose.
    • On faisait des vœux… des prières… tout le temps qu’il était dehors… pour qu’il revienne indemne et garni… il a ramené un pigeon. — (Louis-Ferdinand Céline, Mort à crédit, Denoël, 1936)

Antonymes[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
garni garnis
\ɡaʁ.ni\

garni \ɡaʁ.ni\ masculin

  1. Meublé et équipé, en parlant d’une chambre, d’un studio, d’une chambre d’hôtel.
    • Puis, vers les dix heures, il s’achemina vers son garni. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Le voisinage immédiat d’un grand hôtel garni, ou d’un de ces garnis infimes où se rassemblent les tapageurs et les mauvais sujets, est ordinairement un motif suffisant pour refuser une tolérance. — (Alexandre-Jean-Baptiste Parent-Duchâtelet, De la prostitution dans la ville de Paris, 1837)
    • Des garnis sans rideaux, des gargotes, des débits grouillants de vermine occupent —entre les loges des filles— la longueur des façades et une humanité malpropre, hébétée, loqueteuse s’y agite machinalement. — (Francis Carco, L’Amour vénal, ch. I, Éditions Albin Michel, Paris, 1927, p. 8)
    • La rue de Jérusalem, entendez la police, tient ces garnis à l’œil : hôtes de passage, ouvriers journaliers ou escarpes n’échappent pas à sa surveillance. — (Ange-Pierre Leca, Et le choléra s’abattit sur Paris - 1832, Albin Michel, 1982, p. 23)
  2. (Métallurgie) Accrétion de matières dans un four [1].
  3. (Construction) Morceau de pierre que l’on place, avec du mortier, dans les intervalles des pierres de taille garnissage.

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe garnir
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
garni

garni \ɡaʁ.ni\

  1. Participe passé masculin singulier de garnir.

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

  1. Jacques Corbion, Le savoir… fer — Glossaire du haut fourneau, Association le savoir… FER, Florange, 2003 (4 tomes), broché, 3441 p. ISBN 2-9520787-0-X, p. 27

Espéranto[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français garnir.

Verbe [modifier]

Temps Passé Présent Futur
Indicatif garnis garnas garnos
Participe actif garninta(j,n) garnanta(j,n) garnonta(j,n)
Participe passif garnita(j,n) garnata(j,n) garnota(j,n)
adverbe actif garninte garnante garnonte
Mode Conditionnel Subj. / Impér. Infinitif
Présent garnus garnu garni
voir le modèle "eo-conj" --- voir le modèle "eo-form-conj"

garni \ˈɡaɾ.ni\ transitif

  1. Garnir.
  2. Munir.
  3. Tapisser.
  4. Recouvrir.

Apparentés étymologiques[modifier]

Voir aussi[modifier]