geignement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Wiktionary small.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Du verbe geindre, par l'un de ses radicaux (geign- comme dans je geignais), avec le suffixe -ment.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
geignement geignements
\ʒɛ.ɲə.mɑ̃\

geignement \ʒɛ.ɲə.mɑ̃\ masculin

  1. Cri étouffé.
    • J'entends des geignements.
    • je perçois un bruit étrange… ça ne ressemble à rien de ce que j’ai jamais entendu… c’est comme des plaintes, comme des geignements… ou peut-être des sanglots retenus… mais il y a là quelque chose de si démuni, d’innocent… c’est comme une détresse, un désespoir d’enfant qui s’échappe de lui, il ne peut pas le retenir, ça s’arrache du fond de son âme… l’entendre seulement fait mal… — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 202)
    • S’il était à ce point exaspéré, c’est qu’il se sentait incapable de prononcer la sentence, et que Roukoz, par ses geignements, le mettait au défi. — (Amin Maalouf, Le rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, page 280)
  2. Plainte.
    • Les geignements d'un enfant capricieux.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]