gelée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : geleë

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De gelé.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
gelée gelées
\ʒə.le\

gelée \ʒə.le\ féminin

  1. (Météorologie) Froid qui glace l’eau et qui rend les corps plus rigides.
    • Le sol se recouvrit, à sa surface, d’une croûte blanche, très distincte de la gelée, —celle-ci n’étant qu’une vapeur aqueuse qui se congèle après sa précipitation. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • […] l’hiver arriva plus tôt que d’habitude, vers le commencement de novembre. Il ne commença point par de la neige, mais par un froid sec et de grandes gelées. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Le temps écoulé entre la première gelée d’automne et la dernière gelée de printemps représente, par son influence sur la végétation, l’une des données climatiques les plus importantes. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 20)
    • Il faut que la gelée ou la sécheresse craquellent la paroi pour que l’embryon puisse sortir. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 17)
    • La gelée de mai avait compromis la récolte des sorbes et depuis déjà longtemps c’était le souci numéro un des griveleux. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Presque tous conviennent qu’elles [les cailles] s’en vont à la première gelée d’automne, dont l’effet est d’altérer la qualité des herbes et de faire disparaître les insectes. — (Georges Louis Leclerc, Oiseaux, tome IV, p. 249, cité par Littré)
  2. (Cuisine) Suc de viande ou de quelque autre substance qui a pris une consistance molle en se refroidissant.
    • L’osséine chauffée à l’autoclave avec de l’eau donne un albumoïde de nature plus simple, la gélatine ; celle-ci se gonfle au contact de l’eau en donnant des gelées […] — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • Gelée au rhum. Gelée de veau.
    • Philps venait de passer, portant lui-même, sur un plateau, une boîte de poulet en gelée et une bouteille de bordeaux. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. II, Gallimard, 1937)
    • Le roi prit de temps en temps un peu de gelée et de l’eau pure. — (Louis de Rouvroy, 405, 58, cité par Littré)
    • (Populaire) (Figuré) Nous aurons demain un plat de gelée : Il gèlera demain.
  3. (Cuisine) Jus de fruits cuits avec du sucre qui prend par le refroidissement une consistance gélatineuse.
    • Gelée de groseilles, de pommes.
  4. État gélatineux de parties végétales ou animales.
    • Telle a été la première forme du chêne majestueux et du puissant rhinocéros ; ils n’ont été au commencement qu’une goutte de gelée et moins encore. — (Charles Bonnet, Lettr. div., tome XII, p. 13, cité par Littré)
    • Combien l’organisation de ces petits animaux, qui semblent n'être qu’une gelée épaissie, diffère-t-elle de celle des animaux que leur grandeur et leur consistance soumet au scalpel de l’anatomiste ! — (Charles Bonnet, Paling. philos., v, 3, cité par Littré)
  5. État que l’alumine, la silice, la colle, etc. prennent, quand, ayant été dissoutes dans un liquide, elles s’en séparent à l’état solide.
    • On les [certaines pierres] distingue des pierres purement vitreuses ou calcaires en leur faisant subir l’action des acides ; ils ne font d’abord aucune effervescence avec ces matières, et cependant elles se convertissent à la longue en une forte gelée. — (Georges Louis Leclerc, Min., tome VIII, 139, dans Pougens, cité par Littré)
  6. En gelée, en forme de gelée.
    • Cette dissolution se prend en gelée par le refroidissement.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

froid (1)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe geler
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
gelée

gelée \ʒə.le\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe geler.

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]