gelée blanche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de gelée et de blanche.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Gelée blanche.

gelée blanche féminin \ʒə.le blɑ̃ʃ\ (nombre à préciser : {{s}}, {{p}}, {{d}}, etc.)

  1. (Météorologie) Dépot sur le sol, la végétation et les objets de cristaux de glace superficiels, d’aspect poudreux.
    • Si l’air est assez froid pour que cette rosée se gèle, elle formera ce qu’on nomme la gelée blanche ; ce sera, en quelque sorte, la cristallisation de l’eau. — (Charles Bonnet, Us. feuill. plantes, Suppl. 2e.)
    • La Bresse est moins sujette aux gelées blanches d'automne, à raison des vapeurs brumeuses qui la recouvrent à cette époque ; […]. — (Frère Ogérien, Histoire naturelle du Jura - Tome 1 : Géologie, 1er fasc., 1865, p.111)
    • Au contraire des gelées blanches, les gels de printemps qui s’attardent au bas des coteaux, cette « gelée noire » ressemble plus à une gelée hivernale. Provoquée par une masse sèche d’air froid, elle a d’abord frappé les hauts.— (Gros dégâts dans les vignes à cause des gelées de la semaine dernière , l'Est éclair, le 4 mai 2016)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]